M. A. DE VIELLERGLÉ,
AUTEUR des DEUX HECTOR ET DE
CHARLES POINTEL
,
ET LORD R'HOONE.

L'HÉRITIÈRE
DE
BIRAGUE,
HISTOIRE TIRÉE DES MANUSCRITS DE DOM RAGO,
EX-PRIEUR DE BÉNÉDICTINS,
MISE AU JOUR PAR SES DEUX NEVEUX


A. de Viellerglé et lord R'Hoone / L'Héritière de Birague / Paris; Hubert Libr.; 1822

TOME QUATRIÈME.

CHAPITRE VII.

Votre crime est horrible, exécrable, odieux!...
Mais il n'est pas pins grand qne la bonté des dieux.
        DUCIS, Tragédie d'Hamlet, acte III.

[{Hu 182}] LA chambre du comte offrait un tableau digne d'un grand peintre : tous les domestiques, oubliant et ce qu'ils étaient, et leurs occupations, formèrent des groupes attentifs, et, tous les yeux attachés sur Mathieu XLVI, prouvaient l'attachement des vassaux.... Christophe et Marie, serrés l'un contre l'autre, se trouvaient les plus avancés dans la chambre, car la domesticité laissa un grand espace entre elle et le lit de son maître. M.lle de Morvan, assise au chevet du lit de son père, le contemplait avec l'avidité de la douleur, {Hu 183} en épiant les moindres mouvemens de son visage.... Depuis une heure le comte avait rouvert les yeux, et ne reconnaissant personne, il les remuait avec l'affreuse activité de la folie :.... ils semblèrent animés d'un feu surnaturel, et chacun de ses gestes convulsifs imprimait une telle peur à ses gens, que leurs figures, pleines d'effroi, paraissaient réfléchir comme une glace les divers mouvemens de leur maître. Tout-à-coup le bruit d'un cheval arrivant dans les cours rompt le silence, et quelques-uns regardent par la fenêtre. C'était le bouillant d'Olbreuse avec Spatulin en croupe, car ce dernier s'était laissé tomber de cheval. Le chevalier mena ou plutôt traîna le pauvre opérateur à travers les escaliers et les galeries, et l'introduit plus mort que vif auprès du lit du plus grand seigneur de la contrée.

{Hu 184} Le docteur déposa sa trousse d'un air embarrassé, et la tendre Aloïse suivit tous ses gestes comme si Spatulin avait tenu le fil de la vie du comte. L'élève de Galien se rengorgea, et, malgré le besoin pressant, prit un air d'importance en arrangeant ses habits froissés par sa chute. Aloïse lui céda son siége, et le docteur s'y assit en écartant les basques de son pourpoint marron.

Au moment où il s'apprêtait à lever l'espèce d'appareil posé par l'inconnu, le comte s'élance brusquement, et, fixant le pauvre opérateur avec des yeux étincelans, il s'écria d'une voix rauque et en agitant ses bras :.... « Tu sais que je l'ai tué!.... vends-moi ton silence, puisque tu es juge!... j'ai bien vendu son sang pour un baiser.... mon salaire n'a pas duré si long-temps que le crime!...

{Hu 185} — Jésus, ayez pitié de moi, dit Spatulin; il me prend pour un juge.

— Un juge!.... » répéta le comte en retombant sur son oreiller dans l'abattement le plus profond.

Aloïse, d'Olbreuse et tous les spectateurs étaient muets de stupeur.

Alors Spatulin acheva d'ôter l'appareil. Eu considérant la blessure, il dit, selon la coutume des savans médecins : « Bon!... bon! ... hein;... » et il fit quelques signes de tête en sens divers.... Ces mots rendirent la respiration à la pauvre Aloïse; mais le docteur, en se retournant, montra le visage sinistre d'un médecin qui rencontre un convoi. Aloïse pâlit et fut prête à se trouver mal.

Spatulin vint à d'Olbreuse, l'attira dans un coin, et lui dit à voix basse : « Il n'est aucun espoir!.... s'il n'y avait à guérir {Hu 186} que la plaie, j'en répondrais. » Et le docteur prononça ce mot avec orgueil : « Mais.... l'âme est empoisonnée!... »

Christophe, entendant cet arrêt, offrit sur-le-champ de faire sucer la blessure par quelque corvéable, trop heureux de mourir pour monseigneur. A cette proposition, qui prouvait de grands progrès dans l'esprit robertinien, tous les domestiques frémirent, et quelques-uns se retirèrent. Christophe nota dans sa mémoire les déserteurs;... ceux qui restèrent eurent un grand tact, car Spatulin répondit : « Ce serait inutile, le poison a parcouru la masse du sang, et le comte n'a pas long-temps à vivre; il n'est aucun remède!... — Je puis mourir!... s'écria Morvan en délire; j'ai baisé sa cendre!.... et quinze ans de repentir!... Aloïse!... ma chère fille!... je {Hu 187} n'entends point les sons de ta harpe; tu chantes trop bas!... »

La jeune fille fondit en larmes et le morne silence de la douleur régna dans l'appartement.

Il fut interrompu par le froissement soyeux d'une simarre, et l'on entendit la voix du conseiller grondant les piqueurs et les marmitons de ce qu'ils étaient dans l'antichambre : « Quel scandale!... au milieu de nos malheurs!.... le siècle dégénère!... »

En entrant, Robert fut stupéfait de voir l'état de son maître; il courut s'agenouiller auprès du lit.

— Encore un juge!... s'écria le comte égaré; comment leur échapper?...

— Ah! monseigneur!... mon bon maître (le vieillard pleura), comment se fait-il qu'une nuit où tout devait réussir pour {Hu 188} augmenter le lustre de votre maison et rétablir son honneur, ait produit tant de victimes et de malheurs?... et le plus funeste, le plus incroyable est arrivé;... le Robert est perdu!...

NonB1 erat hic locus, dit Spatulin.

— Hélas oui!... » repartit le vieux serviteur, qui ne comprit pas.

A cet instant le comte eut des convulsions horribles; et, malgré ses efforts pour parler, ces seuls mots prononcés sourdement se firent entendre : « Pardonne-moi!... pardonne!.... » D'Olbreuse ne pouvant soutenir ce spectacle, se hâta de quitter l'appartement, et, pour la première fois, il ne fut pas accompagné par les regards d'Aloïse éplorée. Le jeune homme dépécha sur-le-champ un courrier au grand sénéchal.

Aloïse, Spatulin et le premier valet-de-chambre, {Hu 189} restèrent dans l'appartement du comte, car le docteur avait réclamé de la solitude pour le malade qu'il observait.

Cette solitude fut bientôt interrompue par le marquis de Montbard, Chanclos et le sire de Vieille-Roche, qui s'assirent en silence et sans proférer une parole.

Le conseiller, pâle et atterré par des malheurs sans exemple dans aucune intendance, trottina en sortant de chez son maître! vers la tour aux Calvinistes pour s'assurer si l'on faisait bonne garde. Il commanda, sous peine de la corde, de ne pas en approcher, et en revenant il envoya l'aumônier, en lui ordonnant de sonner les cloches et de commencer les prières de quarante heures pour le comte, et pour le Robert, ajouta-t-il à voix basse.

Puis il se rendit dans le souterrain de {Hu 190} la citerne, et, lorsqu'il fut auprès de la pierre où le comte reçut le coup mortel, il se demanda : « Qui diable a pu ôter le corps du calviniste que j'avais déposé sous cette pierre par l'ordre de.... »

Comme il achevait ces mots, une voix qui lui était bien connue s'écria : « Robert!... Robert!... » Le conseiller monta lestement par un escalier secret, dont la porte s'ouvrit, et il ne reparut pas de la journée.

Sur le soir, le sénéchal arriva suivi de gens de justice, afin de s'emparer des coupables. La plus profonde douleur se peignait sur son visage, malgré l'ample succession de titres qui s'apprêtait pour lui. Qu'on nous pardonne de répéter qu'il n'était point un homme ordinaire.

Le conseiller sortit du terrible pavillon septentrional devant tout le monde, ce {Hu 191} qui supposait de grands événemens futurs; mais en apercevant les lévriers judiciaires se diriger vers la tour aux Calvinistes indiquée par Christophe comme le lieu de réclusion des coupables, son visage s'anima, ses yeux gris brillèrent, et il courut prendre Christophe à la gorge, en criant : « Scéléra! tu trahis!... N'entrez pas, ou je vous assome. Halte; ces prisonniers nous appartiennent, ils sont pris sur nos terres!... halte!... et, selon les chartes octroyées sous Mathieu XX le conquérant, nous avons seuls le droit de les juger. Halte. »

Il arriva mourant lorsqu'on ouvrit la porte. Le vieillard se jeta par terre en travers, en les défiant de passer sur le corps d'un Robert....

Christophe, étonné de la strangulation paternelle, survint. 1

« Infâme! dit Robert, jamais l'honneur n'a couru de plus grands dangers; mène ces dogues à l'office.

— Monsieur Robert! s'écria un bailli.

— Monsieur! » reprit b le conseiller en lui lançant un regard qui signifiait : « Prends garde d'être pendu. »

Les sbires le comprirent, et s'en furent.

Le conseiller intime, resté seul avec son filleul, écouta sans émotion les cris des prisonniers mourant de faim et de leurs blessures non pansées, et dit à Christophe :

« Mon enfant, que personne n'approche de ce lieu; sans cela il arriverait des malheurs encore plus grands. Tiens, vois ma main!... » et il lui montra quatre doigts veufs du cinquième. Après de tels sacrifices, faits pour qu'on n'entende pas les prisonniers: « Juge de l'importance... {Hu 193} toi-même, ajouta-t-il à voix basse, si tu les écoutais, malgré ma tendresse pour toi... » Le conseiller commença un geste, et Christophe frémit.

« Tout va changer dans une heure, mon enfant, tout, et chacun sera content; le comte même mourra avec joie!... »

A ces mots extraordinaires qui annonçaient un dérangement dans les organes, le conseiller ne se possédant point, courut à grands pas vers l'appartement du comte, et il laissa tomber son mortier sans le ramasser... Quel spectacle!... un moribond dans des convulsions qui n'étaient pas produites seulement par le poison, mais par de cruels remords, des gémissemens farouches qui faisaient douter si c'était le repentir ou le désespoir qui les arrachait; Chanclos, Montbard, le sénécbal, Aloïse, d'Olbreuse, contemplant leur ami mourant; {Hu 194} et Vieille-Roche dans l'antichambre, passant sa tête par la porte; l'égoïste Spatulin calculant ce que cette visite lui rapporterait; et tous les gens dans les galeries!...

L'agonie la plus cruelle agitait le malheureux criminel. Aloïse et d'Olbreuse s'agenouillèrent pour qu'il voulût les bénir. Le mourant parut comprendre cette muette action, et se levant il s'écria :

« Malédiction!... malédiction!... vengeance!... » Robert, entrant au milieu de cette scène lugubre, avait sur la figure une expression de joie inoffensive; c'était la joie de la pitié.

Il s'avança doucement, et prenant Spatulin par le bras, il le mit à la porte. Puis, s'adressant à Montbard et à Chanclos, il les pria poliment de s'en aller.

« Monsieur Robert....

{Hu 195} — Il le faut, monsieur le capitaine.

— Comment! dans un pareil moment, mon gendre!...

— Monsieur, j'ai des raisons suprêmes. M.lle de Morvan elle-même ne peut pas être témoin du dernier soupir de son père.

— Insolent! dit le chevalier.

— Ah! monsieur d'Olbreuse! vous les imiterez; M.gr le sénéchal seul sera présent. »

Aloïse n'entendait rien, et le comte ne reconnaissait toujours personne. Il se roula dans son lit en mordant avec rage les draps, et poussant des cris inarticulés qui firent pleurer le sénéchal. A cet instant, la porte s'ouvre avec fracas : un homme se présente; il est décoré de tous les ordres; sa figure est majestueuse, et il s'écrie :

« Sortez tous!... »

{Hu 196} A ces mots, le comte se met sur son séant comme frappé d'un coup de tonnerre;... ses yeux errent sur l'étranger; il le parcourt, comme s'il s'éveillait d'un long sommeil; il ne reste plus que le sénéchal et Robert. Alors l'étranger dit :

« Ne me reconnais-tu pas?...

— Mon père!... mon père!... » Le visage du comte avait l'aspect sous lequel on représente les bienheureux.... « Mon père, m'apportez-vous mon pardon?...

— Emporte-le dans le ciel, il y sera ratifié. »

Le comte se précipite à travers la chambre, tombe aux pieds de son père, et rendit le dernier soupir. (Lecteur, ce père était Jean Pâqué.)

CHAPITRE VI CHAPITRE VIII


Variantes

  1. « Non {Hu} (Le guillemet ne se justifie pas, nous mettons un tiret)
  2. Monsieur, reprit {Hu} (nous fermons les guillemets pour respecter ceux qui suivent; par ailleurs un point d'exclamation paraît s'imposer)

Notes

  1. Survenir ne peut avoir qu'un sens actif. Or Christophe est pris à la gorge par Robert. Que vient faire ce verbe là? Peut-être faudrait-il lire survit au lieu de survint, mais pourquoi le présent? Le sens de la phrase n'est pas clair.
    On remarquera d'ailleurs que tout ce début de chapitre est embrouillé et peu travaillé.