George Sand - Table alphabétique des correspondants et des noms mentionnés dans la correspondance

Non-identifiés

Non-identifiés Prénoms A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Pour la présentation de la table alphabétique, les remarques générales et les abréviations, voyez la notice.

[C] N...
On a rangé ici les correspondants inconnus pour lesquels une notice propre serait dénuée de signification.
Voir Corr.IV p.900 (notice) ♦ Corr.V p.863 (le dernier correspondant non identifié) ♦ Corr.VII p.221 ♦ Corr.XXIII pp.146-147, (722) ♦ Corr.XXV pp.476-477
LETTRES 1835 : 977D
1837 : 1626
1840 : LR 20* (2160quater), S 229*
1841 : 2170*
1842 : 2392bis, 2398*, 2545*
1845 : 3320*
1846 : S 334*
1872 : 16184
[c] N... [II]
Jeune femme dont François Rollinat était amoureux en 1835. Elle était déjà mariée à un ami ou une connaissance de Rollinat (Corr.III p.60).
Voir Corr.III p.57 n.2
LETTRES 1835 : 987*, 990*
[C] N... [III], dite "l'autre"
Habitante de Bourges que G.S. soupçonne d'entretenir des rapports intimes avec Michel de Bourges (1837). Elle est appelée "l'autre" dans les L.1406 et 1409 (Corr.III). Peut-être est-elle celle qui est nommée "Marie" dans la L.S 163 et dans la L.1406, voir cependant Corr.III p.732 n.1. Nous les distinguons, voir Marie ***.
Voir Corr.III L.1406, L.1409 (p.742: "l'autre")
LETTRES 1837 : 1406, 1408, 1409
[C] N... [IV]
Fils de Rosalie ***; il semble avoir passé « trois ou quatre jours à Nohant » avec sa mère, vers mai 1838.
Voir Corr.IV p.400
LETTRES 1838 : 1730bis
[C] N... [V]
Peut-être un traducteur d'anglais, ou quelqu'un lié au monde de l'édition. Il avait peut-être été pressenti pour traduire des œuvres de G.S. en 1840 (voir à ce sujet les L. Fils de Rosalie ***; il semble avoir passé « trois ou quatre jours à Nohant » avec sa mère, vers mai 1838.
Voir Corr.IV p.400
[C] N... [VI] (Mme)
Elle envoya à G.S., à la fin de mai 1844, un billet pour « une belle loge ». Non identifiée, elle pourrait être Mme Paul Meurice [Palmyre Granger].
Se pourrait-il qu'elle soit cette « autre personne que j'aurais été forcée de recevoir aussi, [qui] s'est trouvée en même temps que [Nicolas-Louis Planat de La Faye] dans l'antichambre » à Paris, le 28 mai 1844 peu après que Chopin eût appris la mort de son père? Vu les circonstances, « j'aurais été forcée » n'implique pas nécessairement qu'il y eut eu désir de ne pas la voir. On peut alors penser que Mme N..., venue présenter ses condoléances mais n'ayant pu être reçue, avait, pour exprimer son soutien, laissé le billet de loge pour lequel G.S. remercie.
Voir Corr.XXVI p.35 et n.1
LETTRES 1844 : LR 27* (2929bis), S 1050*
[C] N... [VII]
Lecteur du journal La Presse, il envoya une lettre à G.S. au début de 1857.
Voir Corr.XXVI p.91 et n.1
LETTRES 1857 : S 1081*
[C] N... [VIII]
Correspondant non identifié. En juillet 1859, il sollicita l'intervention de G.S. auprès d'une « personne ». Cette personne, non précisée, est peut-être le prince Napoléon.
Voir Corr.XXVI p.103 et n.1
[C] N... [IX]
Correspondant non identifié. En 1843 (?), il avait déposé chez G.S. une lettre qui avait été ouverte par la douane.
Voir Corr.VI pp.351, 932 (corr. non ident.)
LETTRES 1843 : 2796*
[C] N... [X] (Mme ~)
Personne de l'entourage des Marliani.
Voir Corr.VI pp.364, 932 (corr. non ident.)
LETTRES 1844 : 2802*
[C] N... [XI]
Non identifié. En avril 1844, G.S. lui recommande Jules Ajasson de Grandsagne.
Voir Corr.VI pp.539 et n.1, 932 (corr. non ident.)
LETTRES 1844 : 2909*
[C] N... [XII]
Non identifié. En mai 1844, G.S. le sollicita en vue de dispenser Maurice du service militaire.
Voir Corr.VI pp.541 et n.1, 932
LETTRES 1844 : 2911*
[C] N... [XIII]
Non identifié. Imprimeur, directeur de journal ou de revue, ou éditeur?
Voir Corr.VI pp.721 et n.1, 932 (corr. non ident.)
LETTRES 1844 : 3033*
[C] N... [XV] (Mme)
Non identifiée. Elle envoya, vers 1844, des vers à G.S.
Voir Corr.VI pp.758 et n.1, 933 (corr. non ident.)
LETTRES 1844 : 3066
[C] N... [XVI]
Non identifié.
Voir Corr.VI pp.832, 933 (corr. non ident.)
LETTRES 1845 : 3115
[C] N... [XVII]
Non identifié. G.S. lui envoie en mai 1845 un manuscrit d'Aloysius Huber, « que vous m'aviez demandé ».
Voir Corr.VI pp.879, 933 (corr. non ident.)
LETTRES 1845 : 3154*
[C] N... [XVIII]
Non identifié. G.S. lui envoie en mai 1845 une notice, qui n'est pas d'elle et demeure mal identifiée, sur les indiens Ioways.
Voir Corr.XXV pp.465, 1114
LETTRES 1845 : S 320*
[C] N... [XIX]
Non identifié. G.S. ne le tutoyait pas mais il la connaissait, ainsi que Maurice et Chopin. En février 1846, G.S. lui demande « une bouteille de Bordeaux » pour Chopin malade.
Voir Corr.VII pp.278, (797)
LETTRES 1846 : 3351*
[C] N... [XX]
Non identifié. Il résidait à Paris ou dans la banlieue. Il avait rendu un service à G.S. et celle-ci le sollicite à nouveau en février 1847. Il ne doit pas s'agir d'un fonctionnaire ni d'un magistrat car G.S. lui demande: où « me rendre pour vous trouver ». Il n'est pas impossible que sa demande soit en rapport avec les troubles de Buzançais et les émeutes et pillage qui s'ensuivirent (voir Corr.VII p.608 n.2).
Voir Corr.VII pp.610-611, (797)
LETTRES 1847 : 3580*
[C] N... [XXI] (Mme)
Non identifiée. Elle sollicitait l'aide de G.S. en septembre 1847. A titre d'hypothèse d'identification, Georges Lubin proposait Pauline Duchambge.
Voir Corr.VIII pp.92 et n.1, 93, (781)
LETTRES 1847 : 3724*
[C] N... [XXII]
Non identifié. Vers mars 1848, il sollicitait le soutien de G.S. pour obtenir un emploi, probablement dans une administration de l'Indre.
Voir Corr.VIII pp.352, (781)
LETTRES 1848 : 3869*
[C] N... [XXIII]
Non identifié. Auteur, peut-être vers 1848, d'un article sur G.S. et sur Louis Blanc. L'article n'a pas été identifié non plus.
Voir Corr.VIII pp.442, (781)
LETTRES 1848 : 3927
[C] N... [XXIV]
Non identifié. Avoué ou avocat; il pourrait être Jean Blot.
Voir Corr.VIII pp.729, (781)
LETTRES 1848 : 4105
[C] N... [XXV]
Non identifié. G.S. lui envoi trois strophes de vers en 1849.
Voir Lett.Retr. pp.90-91 et n.1, 447
LETTRES 1849 : LR 52* (4264bis)
[C] N... [XXVI]
Non identifié. En 1849 il envoie cent francs à G.S. en lui demandant de faire parler de ses écrits. G.S. lui renvoya l'argent sèchement.
Voir Corr.IX pp.393 et n.1, (919)
LETTRES 1849 : 4389*
[C] N... [XXVII]
Non identifié. Un écrivain ou un homme politique? G.S. lui écrit en 1849 pour lui recommander « un de mes vieux amis du Berry ».
Voir Corr.IX pp.395, (919)
LETTRES 1849 : 4391*
[C] N... [XXVIII]
Non identifié demeurant à Carpentras. Il était une connaissance de Pierre Bocage et ecrivit à G.S. au début de 1850.
Voir Corr.IX p.454, (919)
LETTRES 1850 : 4422D
[C] N... [XXIX]
Non identifié. C'est soit un éditeur, soit un directeur de journal, avec lequel G.S. n'est pas en relations fréquentes, puisqu'elle lui donne son adresse. Il lui écrivit vers février 1850 sollicitant un roman d'elle à publier, demande qu'elle déclina.
Voir Corr.IX pp.477 et n.1, 478, (919)
LETTRES 1850 : 4439*
[C] N... [XXX] (Mme ~)
Écrivaine non identifiée. Joseph Brun sollicita pour elle, vers février 1850, une préface ou quelque chose de ce genre; demande que G.S. refusa.
Voir Corr.IX pp.480, (919) ♦ Lett.Retr. p.93 (la dame qui m'a fait l'honneur [...]
LETTRES 1850 : 4441, LR 56 (4327quater [ou ter?])
[C] N... [XXXI]
Il écrivit en avril 1850 à G.S. pour solliciter un emploi de rédacteur dans le Journal de l'Indre. G.S. lui répond qu'il y a erreur sur le journal et que, d'autre part, le [C] « Le Travailleur de l'Indre » « auquel [elle] s'intéresse paticulièrement » n'a pas de place vacante.
Voir Corr.IX pp.533, (919)
LETTRES 1850 : 4479*, 4521*
[C] N... [XXXI]
Non identifié. C'est probablement un éditeur ou un directeur de journal; il écrivit à G.S. pour demander l'autorisation de publier des fragments de son œuvre. Elle refusa, arguant des arrangements qu'elle avait avec Garnier frères.
Voir Corr.IX pp.592 et n.1, 593, (919)
LETTRES 1850 : 4479*, 4521*
[C] N... [XXXII]
Destinataire de la L. 4803 du 26 février 1851, il été identifié dans Corr.XXV (L. S 619) comme étant Chaix d'Est-Ange.
Voir Corr.X pp.102, (856) ♦ Corr.XXV p.771 n.2
LETTRES 1851 : 4803D [voir S 619]
[C] N... [XXXIII]
Destinataire de la L. 4906 du 10 mai 1851; G.S. lui envoit des billets pour la première de "Molière". Il était une connaissance de Paul Bocage et probablement aussi de Pierre Bocage.
Voir Corr.X pp.259, (856)
LETTRES 1851 : 4906*
[C] N... [XXXIV]
Destinataire de la L. 5226 du 1er février 1852. Georges Lubin avançait prudemment l'hypothèse que ce correspondant auquel G.S. répond très sèchement pouvait être Ludovico Mattioli.
Voir Corr.X pp.685 et n.2 et 3, 686, (856)
LETTRES 1852 : 5226*
[C] N... [XXXV]
Destinataire de la L. 5308 du 9 mars 1852. Il avait apporté une lettre à G.S., alors à Paris; il était connu d'elle et de ses enfants.
Voir Corr.X pp.780, (856)
LETTRES 1852 : 5308*
[C] N... [XXXVI] (Mme)
Destinataire de la L. S 679 du 10 mars 1852.
Voir Corr.XXV p.813, (1114)
LETTRES 1852 : S 679*
[C] N... [XXXVII]
Destinataire de la L. 5320 du 14 mars 1852. « Les théâtres dépendant du ministère de l'Intérieur, le distinataire est peut-être le directeur des beaux-arts, Auguste Romieu _raquo.
Voir Corr.X pp.792 et n.1, (856)
LETTRES 1852 : 5320*
[C] N... [XXXVIII]
Destinataire de la L. 5437 du 9 mai 1852. Il fait partie des connaissances de Victor de Persigny.
Voir Corr.XI pp.110-111, (773)
LETTRES 1852 : 5437D
[C] N... [XXXIX]
Destinataire de la L. 5512 du 28 juin 1852. Il sollicitait l'intervention de G.S., vraisemblablement auprès de Louis-Napoléon Bonaparte.
Voir Corr.XI pp.237-238, (773)
[C] N... [XL] (Mme ou Mlle)
Destinataire de la L. 5618 du 17 septembre 1852. Cette personne — une chanteuse? — sollicitait la permission de disposer d'une chanson des Vacances de Pandolphe, ce que G.S. accepta.
Voir Corr.XI pp.366, (773)
LETTRES 1852 : 5618*
[C] N... [XLI]
Destinataire de la L. 5740 du 10 décembre 1852.
Voir Corr.XI pp.500, (773)
LETTRES 1852 : 5740D
[C] N... [XLII]
Destinataire de la L. 5892 du 2 mai 1853. Il semble avoir demandé des renseignements sur les œuvres de G.S. et leur publication. Manceau lui envoie une liste des des œuvres principales.
Voir Corr.XI pp.686, (773)
LETTRES 1853 : 5892
[C] N... [XLIII]
Destinataire de la L. 5977 du 20 juillet 1853 qui est une invitation à venir passer la soirée à Nohant le 31 juillet. Il est probable, disait Georges Lubin, que ce billet soit destiné à un habitant de La Châtre; d'après l'Agenda il proposait: Auguste Morillonnet, Afred-Joseph Constantin, Dr Alexandre Magnard, Claude Rouet, Théodore Tournade, Jean-Baptisteu Souchois.
Voir Corr.XII pp.44 et n.1, (743)
LETTRES 1853 : 5977*
[C] N... [XLIV]
Destinataire de la L. 6019 du 19 septembre 1853. Georges Lubin supposait que la dite lettre avait été écrite à la demande d'Émilie Guyon plutôt qu'à ce dernier (voir Corr.XII p.88 n.2).
Voir Corr.XII pp.88 et n.1, (743)
LETTRES 1853 : 6019D
[C] N... [XLV]
Destinataire de la L. 6083 du 26 novembre 1853. G.S. lui envoie une place de théâtre qu'il sollicitait, et s'étonne qu'il n'en reçût pas d'office de l'administration des théâtres.
Voir Corr.XII pp.172 et n.1, (743)
LETTRES 1853 : 6083*
[C] N... [XLVI]
Destinataire de la L. 6093 du 5 décembre 1853. Voir Corr.XII p.180 n.3.
Voir Corr.XII pp.180 et n.3, 181, (743)
LETTRES 1853 : 6093*
[C] N... [XLVII] (Mme ~)
Destinataire de la L. 6193 du 28 février 1854.
Voir Corr.XII pp.327 et n.1, (743)
LETTRES 1854 : 6193*
[C] N... [XLVIII] (Mme ~)
Destinataire de la L. 6456 du 21 novembre 1854. A titre d'« hypothèse très conjecturale » Georges Lubin avançait le nom de la princesse Troubetzkoï.
Voir Corr.XII pp.637 et n.4, 638, (743)
LETTRES 1854 : 6456*
[C] N... [XLVIX]
Destinataire de la L. 6528 de 1854.
Voir Corr.XII pp.728, (743)
LETTRES 1854 : 6528*
[C] N... [L]
Destinataire de la L. S 770 du 7/11/1854.
Voir Corr.XXV pp.894, (1114)
LETTRES 1854 : S 770D
[C] N... [LI] (Mme)
Destinataire de la L. 6555bis du 18 janvier 1855. Cette personne semblait demander un conseil qui requérait quelque confidentialité. G.S. accepte qu'elle lui écrive et lui promet « le secret absolu ». Il ne paraît pas qu'il y eut une suite.
Voir Corr.XIII pp.37-38, (689)
LETTRES 1855 : 6555bis*
[C] N... [LII] (Mlle ~)
Destinataire de la L. 6794 du 22 août 1855. Elle demandait à G.S. des conseils sur le mariage.
Voir Corr.XIII pp.316, (689)
LETTRES 1855 : 6794D
[C] N... [LIII]
Destinataire de la L. 6924 du 7 décembre 1855. Il était peut-être du milieu du théâtre.
Voir Corr.XIII pp.446, (689)
LETTRES 1855 : 6924D
[C] N... [LIV]
Destinataire de la L. 6958 de 1855 (?). Georges Lubin avançait qu'il était directeur d'un établissement où sont accueillis les enfants handicapés (voir Corr.XIII p.471 n.2).
Voir Corr.XIII pp.471 et n.2, 472, (689)
LETTRES 1855 : 6958*
[C] N... [LV]
Destinataire de la L. 6966 de 1855-1856 (?). G.S. et lui avait en commun « notre illustre ami » qui n'est pas identifié.
Voir Corr.XIII pp.483, (689)
LETTRES 1856 : 6966*
[C] N... [LVI]
Destinataire de la L. 7075 du 1er avril 1856. Probablement acteur ou directeur de théâtre; G.S. lui recommandait Isaïa Sully-Lévy.
Voir Corr.XIII pp.568, (689)
LETTRES 1856 : 7075
[C] N... [LVII]
Destinataire de la L. 7119 du 29 avril 1856. G.S. lui demande un service et fait état de « puissantes et profondes raisons pour vous être attachée et dévouée pour la vie. »
Voir Corr.XIII pp.604 et n.1, (689)
LETTRES 1856 : 7119*
[C] N... [LVIII]
Destinataire de la L. 6965 de 1855-1856 (?). Il n'est pas identifié; G.S., alors à Paris, disait se tenir prête à le recevoir un vendredi; mais on ne peut préciser la date.
Voir Corr.XIII pp.483, (689)
LETTRES 1856 : 6965*
[C] N... [LIX]
Destinataire de la L. LR 117 du 25 février 1855. Il n'est pas identifié.
Voir Lett.Retr. pp.155-156, (447, 455)
LETTRES 1855 : LR 117* (6594bis)
[C] N... [LX] (Mme)
Destinataire de la L. LR 121 du 22 juin 1855. Elle n'est pas identifiée.
Voir Lett.Retr. pp.158, (447, 455)
LETTRES 1855 : LR 121* (6701bis)
[C] N... [LXI] (Mme)
Destinataire de la L. 7285 du 28 novembre [1856?]. Elle n'est pas identifiée; G.S. lui écrivait substantiellement au sujet d'un projet de roman sur la Vendée.
Voir Corr.XIV pp.103-104, (806)
LETTRES 1856 : 7285D
[C] N... [LXII]
Destinataire de la L.7348: un « bon pour cinquante francs à toucher chez Monsieur Porcher ». On peut imaginer qu'il se confond avec N... [LXXII].
Voir Corr.XIV pp.184, (806)
LETTRES 1857 : 7348*
[C] N... [LXIII]
Destinataire de la L.7370. G.S. s'adresse à lui assez familièrement; il était des connaissances de Charles-Edmond, il devait graviter dans le milieu de la presse parisienne.
Voir Corr.XIV pp.215, (806)
LETTRES 1857 : 7370*
[C] N... [LXIV]
Destinataire de la L.7565. Il (elle?) devait être en partance pour l'Algérie en août 1857; G.S. lui demande de porter la L.7564 à Oran.
Voir Corr.XIV pp.429, (806)
LETTRES 1857 : 7565*
[C] N... [LXV]
Destinataire de la L.7566. Georges Lubin n'excluait pas qu'il puisse s'agir de Armand Barbès (voir Corr.XIV p.429 n.1).
Voir Corr.XIV pp.429 et n.1, (806)
LETTRES 1857 : 7566D
[C] N... [LXVI] (Mme)
Destinataire de la L. 7628 du 19 octobre 1857. Non identifié.
Voir Corr.XIV pp.488, (806)
LETTRES 1857 : 7628D
[C] N... [LXVII]
Destinataire de la L. 7654 du 11 novembre 1857. Georges Lubin ne l'identifie pas mais le commentaire de la L. indique que ce serait Arthur Camus qui était entré au service de G.S. peu avant.
Voir Corr.XIV pp.511, (806)
LETTRES 1857 : 7654D
[C] N... [LXVIII]
Destinataire de la L. 7710 du 3 janvier 1858, relatice à des prisonniers politiques dont G.S. demande la grâce. Non identifié.
Voir Corr.XIV pp.582, (806)
LETTRES 1858 : 7710D
[C] N... [LXIX] (Mme)
Destinataire de la L. 7733 du 3 février 1857, lettre qui se relierait peut-être au sujet de la L.7710 dont le destinataire n'est pas identifié (N... [LXVIII]). Non identifiée, elle avait envoyé à G.S. un présent, mais cette dernière ne peut lui donner « jamais une bonne nouvelle », ce qui laisse entendre que la L.7733 n'est pas la première adresse à cette personne.
Voir Corr.XIV pp.488, (806)
LETTRES 1858 : 7733*
[C] N... [LXX]
Destinataire de la L. 7241 du 7 octobre 1856; il sollicitait l'appui de G.S. auprès du journal L'Ami de la Maison. Voir Corr.XIV p.62 n.1 pour des éléments d'identification.
Voir Corr.XIV p.62 et n.1, 488, pas dans l'Index des correspondants (p.806)
LETTRES 1856 : 7241*
[C] N... [LXXI]
Destinataire de la L. S 1081 du 26 janvier 1858. C'est un lecteur du journal La Presse.
Voir Corr.XXVI p.91 et n.1, (pas dans l'Index des correspondants)
LETTRES 1857 : S 1081*
[C] N... [LXXII]
Destinataire de la L. LR 143 du 9 janvier 1857. On peut imaginer qu'il se confond avec N... [LXII].
Voir Lett.Retr. p.177, (447, 455 (Index))
LETTRES 1857 : LR 143* (7348bis)
[C] N... [LXXIII]
Destinataire de la L. 5149bis de 1851-1856. G.S. le remercie et l'attend « aujourd'hui de 1 h. à six heures »;; elle est alors à Paris, rue Racine.
Voir vente coll. berrichonne, à Paris, Hôtel Drouot, 5/11/2014, Thierry Bodin exp., p.62, lot n° 207 (fragm. publ.)
LETTRES 1851 : 5179bis
[C] N... [LXXIV]
Mentionné dans la L. 3008, du début de novembre 1844, comme étant « le gendre de Mr. Debise «, lequel est sans doute Pierre Debize.
Voir Corr.VI p.686 et n.3
LETTRES 1844 : 3008*
[C] N... [LXXV]
Coursier à Paris non identifié. En février 1845, G.S. cherche à employer quelqu'un pouvant « consacrer tous les matins deux ou trois heures (pas toujours autant, quelquefois rien,) pour 50 francs par mois » (Corr.VI p.807). Elle avait alors, peut-être depuis décembre, quelqu'un « qu'on [lui] avait vivement recommandé et qu'[elle avait] pris par charité «, mais qui est un ivrogne (id. p.808).
Voir Corr.VI p.808, pas dans l'Index
LETTRES 1845 : 3096*
[C] N... [LXXVI]
Destinataire non identifié d'une lettre du 25 juillet 1858.
Voir Corr.XV p.11, pas dans l'Index
LETTRES 1858 : 7889
[C] N... [LXXVII]
Destinataire non identifié d'une lettre du 21 avril 1859. Peut-être auteur dramatique, ou autrement proche du milieu des théâtres.
Voir Corr.XV pp.398, 863 (corresp.non identifiés)
LETTRES 1859 : 8260*
[C] N... [LXXVIII]
Destinataire non identifié d'une lettre du 22 avril 1859.
Voir Corr.XV pp.399, 863 (corresp.non identifiés)
LETTRES 1859 : 8261*
[C] N... [LXXIX]
Destinataire non identifié d'une lettre du 23 mai 1859. On peut penser au notaire François-Hippolyte Lefort.
Voir Corr.XV pp.399 et n.1, 863 (corresp.non identifiés)
LETTRES 1859 : 8296*
[C] N... [LXXX] (Mme)
Destinataire non identifiée d'une lettre du 1er novembre 1859, invitant à une représentation au théâtre de Nohant.
Voir Corr.XV p.553, 863 (corresp.non identifiés)
LETTRES 1859 : 8432D
[C] N... [LXXXI]
Destinataire non identifié d'une lettre du 24 juin 1860, recommandant un jeune homme qui hésite entre le dessin et la gravure. Ce jeune homme est probablement Émile Manceau: voir Corr.XXV p.989 n.2. Le destinataire semble être un peintre qui a des élèves.
Voir Corr.XV p.843, 863 (corresp.non identifiés) ♦ Corr.XXV pp.989 et n.1, (1114)
LETTRES 1860 : S 880* (8741), 8741D [voir S 880]
[C] N... [LXXXII]
Destinataire non identifié d'un billet daté du 21 mars 1852, demandant de recevoir « un instant » une personne, probablement porteuse du billet. On peut penser au ministre Fialin de Persigny, mais aussi à N... [XXXVII] — la formule de politesse est la la même que celle de la L. 5320 du 14 mars (Corr.X, p.795). La description de la L. S 682D du 21 mars ne permet pas d'affirmer que le destinataire est Persigny (Corr.XXV p.815). Dans la L. 5321, G.S. demandait une entrevue en faveur de Henry Barthélemy qu'elle recommandait pour son inventivité; mais la même lettre dit que Barthélemy devait avoir cette entrevue le 15. Le billet du 21 mars cependant: « Ayez encore la bonté de le recevoir quelques instants » (sans préciser qui, ce qui fait penser que le billet était donné à l'intéresser pour appuyer cette entrevue.
Voir catalogue n° 71 de la galerie Arts & Autographes, Paris, juin 2014, lot n° 26235
LETTRES 1852 : 5344bis
[C] N... [LXXXIII] (M. ou Mme ~)
Destinataire de la L. S 867 du 19/4/1859.
Voir Corr.XXV pp.980, (1114)
LETTRES 1859 : S 867
[C] N... [LXXXIV]
Destinataire de la L. S 1088 du 13/7/1859.
Voir Corr.XXVI pp.103, (182)
LETTRES 1859 : S 1088
[C] N... [LXXXV]
Destinataire de la L. 8761 du 19 juillet 1860 au sujet de l'éclipse solaire. Peut-être était-il journaliste?
Voir Corr.XVI pp.18 et n.1, 19-21, (885)
LETTRES 1860 : 8761*
[C] N... [LXXXVI] (Mme ~)
Destinataire non identifiée de la L. 8902 du 20 décembre 1860.
Voir Corr.XVI pp.200, (885)
LETTRES 1860 : 8901D
[C] N... [LXXXVII] (Mme ~)
Destinataire non identifiée de la L. 9184 d'août 1861 (?).
Voir Corr.XVI pp.545 et n.1, (885)
LETTRES 1861 : 9184*
[C] N... [LXXXVIII] (Mme ~)
Destinataire non identifiée de la L. 9276 du 30 novembre 1861.
Voir Corr.XVI pp.653-654, (885)
LETTRES 1861 : 9276*
[C] N... [LXXXIX] (M. ou Mme ~)
Destinataire non identifié(e) de la L. 9335 du 4 janvier 1862.
Voir Corr.XVI pp.718, (885)
LETTRES 1862 : 9335D
[C] N... [XC]
Destinataire non identifié de la L. 9404 du 18 février 1862.
Voir Corr.XVI pp.798, (885)
LETTRES 1862 : 9404*
[C] N... [XCI]
Destinataire non identifié de la L. 9432 du 4 mars 1862. Il avait « parlé de [G.S.] avec affection «, la défendant on ne sait dans quelle circonstance ni pour quelle cause.
Voir Corr.XVI pp.832 et n.1, 833, (885)
LETTRES 1862 : 9432*
[C] N... [XCII] (Mme ~)
Destinataire non identifiée de la L. 9678 du 12 août 1862. Elle était veuve d'un écrivain non identifié dont G.S. dit s'être intéressée aux ouvrages.
Voir Corr.XVII pp.196-197 et n.1, (761)
LETTRES 1862 : 9678
[C] N... [XCIII]
Destinataire non identifié de la L. 9804 du 7 décembre 1862. Il demandait à G.S. une introduction auprès d'un prince; elle lui répond d'aller le trouver de sa part. Le prince dont il s'agit esit peut-être Napoléon-Jérôme Bonaparte.
Voir Corr.XVII pp.196-197 et n.1, (761)
LETTRES 1862 : 9804
[C] N... [XCIV]
Destinataire non identifié de la L. 10005 du 26 février 1863. Il questionnait G.S. à propos de Dieu et du christianisme. Georges Lubin a démontré qu'il ne pouvait être le pasteur Adolphe Schaeffer; il proposait le nom de Félix Pécaut.
Voir Corr.XVII pp.483 et n.2, 484-485, (761)
LETTRES 1863 : 10005*
[C] N... [XCV] (Mme ~)
Destinataire non identifiée de la L. 10060 du 22 mars 1863. Elle était de l'entourage de Virginie Cazeaux, laquelle avait demandé à G.S. un service. G.S. répond qu'elle n'a « encore obtenu aucun résultat ».
Voir Corr.XVII pp.530 et n.1, (761)
LETTRES 1863 : 10060*
[C] N... [XCVI]
Destinataire de la L. S 1097 du 13 juin 1862. C'est un jeune savant en sciences naturelles.
Voir Corr.XXVI p.113-114 et n.1, (pas dans l'Index des correspondants)
LETTRES 1862 : S 1097*
[C] N... [XCVII]
Destinataire de la L. 10742 du 8 mars 1864. C'est, probablement, un parisien; il demandait un service à G.S., laquelle, trop occupée, ne peut y répondre « avant [s]on retour assez prochain ».
Voir Corr.XVIII pp.307, (665)
LETTRES 1864 : 10742
[C] N... [XCVIII] (Mme ~)
Destinataire non identifiée de la L. 10745 du 9 mars 1864. Elle semble être une connaisance aimable de G.S., probablement parisienne.
Voir Corr.XVIII pp.310, (665)
LETTRES 1864 : 10745*
[C] N... [XCIX]
Destinataire non identifié de la L. S 946, à qui G.S. recommande « un [s]ien ami, un brave enfant du Berry ».
Voir Corr.XXV pp.1043-1044
LETTRES 1864 : S 946*
[C] N... [C]
Destinataire non identifié de la L. S 949, à qui G.S. demande d'accueillir favorablement « la demande de Mr Soulier.
Voir Corr.XXV pp.1045 et n.1, 1044
LETTRES 1864 : S 949*
[C] N... [CI]
Destinataire non identifié — auparavant supposé être Elme Caro — de la L. 11425, du 30 janvier 1865, à qui G.S. demande la bienveillance pour un ouvrage de son fils.
Voir Corr.XIX p.64 et n.1 (L. destinée à Elme Caro) ♦ Corr.XXVI p.124 n.1 (la L. S 1105, de la même époque et du même objet, a pour destinataire Elme Caro; ceci remet en question l'identification du destinataire de la L.11425)
LETTRES 1865 : 11425*
[C] N... [CII]
Destinataire non identifié de la L. 11878 — annonçant la mort d'Alexandre Manceau. G.S. s'adresse à lui familièrement : « Mon cher enfant ». Au soir du 21 août 1865, G.S. écrit « 29 lettres pour ce triste mercredi », parmi lesquelles seules 12 sont connues. Georges Lubin proposait quelques noms : Édouard Cadol, Eugène Clerh, Prosper Jourdan, Dr Camille Leclère, Mario Proth, Isaïa Sully-Lévy, Henri Taillefert.
Voir Corr.XIX p.368 et n.1
LETTRES 1865 : 11878*
[C] N... [CIII]
Destinataire non identifié de la L. 12546. Il avait écrit pour obtenir le soutien de G.S. dans un projet dont celle-ci dit « qu'il faudrait pour qu'il fût utile et sérieux y consacrer sa vie ».
Voir Corr.XIX pp.803-804
LETTRES 1866 : 12546*
[C] N... [CIV]
Destinataire non identifié de la L. 12797, du 22 août 1866. G.S. demandait un permis de circulation pour un voyage qu'elle devait faire à Motteville et à Rouen.
Voir Corr.XX p.88, (870)
LETTRES 1866 : 12797D
[C] N... [CV]
Destinataire non identifié de la L. 12962, du 19 décembre 1866. Il demandait à rencontrer G.S. et à lui donner quelque chose à lire. C'est donc vraisemblablement un auteur, il semble bien connu d'elle et être apprécié. Il habite à Paris ou environs.
Voir Corr.XX p.245 et n.1, (870)
LETTRES 1866 : 12962*
[C] N... [CVI]
Destinataire de la L. 13015, du 16 janvier 1867. Il semble bien connaître Maurice, et s'intéresser au différend qui oppose Maurice et Solange à leur père. Il n'est pas identifé, Georges Lubin proposait quelques noms.
Voir Corr.XX pp.301 et n.1, 302, (870)
LETTRES 1867 : 13015D
[C] Mme N... [CVII]
Destinataire non identifiée de la L. 13050, du 25 février 1867. G.S. forme des vœux de bonheur pour un mariage dans une famille amie.
Voir Corr.XX pp.344 et n.1, (870)
LETTRES 1867 : 13050*
[C] N... [CVIII]
Destinataire non identifié de la L. 13182, du 13 juillet 1867. Il sollicitait une entrevue.
Voir Corr.XX pp.461, (870)
LETTRES 1867 : 13182*
[C] N... [CIX]
Destinataire non identifié de la L. 13268.
Voir Corr.XX pp.541, (870)
LETTRES 1867 : 13268*
[C] N... [CX]
Destinataire non identifié de la L. 13335 du 11 novembre 1867.
Voir Corr.XX pp.605, (870)
[C] N... [CXI]
Destinataire non identifié de la L. 13379, du 29 décembre 1867, répondant à une invitation à Paris.
Voir Corr.XX pp.648, (870)
LETTRES 1867 : 13379
[C] N... [CXII]
Destinataire non identifié de la L. 13588, du 22 avril 1868. Il serait un employé du magasin de Antonio Salviati, à Paris.
Voir Corr.XX pp.789 et n.2, 790, (870)
LETTRES 1868 : 13588
[C] N... [CXIII]
Destinataire non identifié de la L. 13335, du 11 novembre 1867, dans laquelle G.S. donne les renseignements nécessaires pour voyager de Paris à Nohant. Il serait donc parisien; on ignore s'il vint à Nohant.
Voir Corr.XX pp.605 et n.1, (870)
LETTRES 1867 : 13335D
[C] N... [CXIV]
Destinataire non identifié de la L. LR 276 de janvier-février 1867.
Voir Lett.Retr. p.277, (447, 455 (Index))
LETTRES 1867 : LR 276* (13031bis)
[C] Mme N... [CXV]
Destinataire non identifiée de la L. 14822, du 16 février 1870. G.S. a reçu d'elle des ouvrages qu'il lui est « impossible de lire maintenant raquo. G.S. la prie de « remettre au mois prochain ce que vous désirez me dire. ». Cette correspondante est probablement de Paris ou environs.
Voir Corr.XXI pp.829, (917)
[C] N... [CXVI]
Destinataire non identifié de la L. S 995, à qui G.S. fait une recommandation en faveur d'Albert Grzymala.
Voir Corr.XXV p.1078 et n.2
LETTRES 1869 : S 995
[C] N... [CXVII]
Destinataire non identifié de la L. 15002 d'avril 1870, à qui G.S. annonce l'envoi de son portrait.
Voir Corr.XXII pp.45, (798)
LETTRES 1870 : 15002D
[C] N... [CXVIII]
Destinataire non identifié de la L. 15032 de la mi-mai 1870, à qui G.S. envoie un « bon pour un exemplaire du Beau Laurence, à valoir chez Michel Lévy frères.
Voir Corr.XXII pp.63, (798)
LETTRES 1870 : 15032D
[c] N... [CXIX]
Non identifiée. Épouse (1) Henri Guesviller; devenue veuve (2) Adolphe de Malus.
Voir Corr.XXII p.810 (in notice "Malus")
[C] N... [CXX]
Destinataire non identifié de la L. 16105 du 24 mai 1872; il s'intéressait à l'article de G.S. sur la méthode Lafforienne de lecture : "Les Idées d'un Maître d'École". De ce fait il pourrait se confondre avec N... [CXXII].Il est bien connu de G.S. : « nos affectueuses sympathies suivent vos pérégrinations ».
Voir Corr.XXIII pp.88 et n.1, 89, (722)
LETTRES 1872 : 16105*
[C] N... [CXXI]
Destinataire non identifié de la L. 16146 du 11 juin 1872 : bref mais chaleureux billet de remerciement.
Voir Corr.XXIII pp.119 et n.2, (722)
LETTRES 1872 : 16146*
[C] N... [CXXII]
Destinataire non identifié de la L. LR 424 du 3 octobre 1873 : il s'intéressait à la méthode Lafforienne de lecture; de ce fait il pourrait se confondre avec N... [CXX].
Voir Lett.Retr. pp.397, (447 "*** (M) [...] 424")
LETTRES 1873 : LR 424* (16745bis)
[C] N... [CXXIII]
Destinataire non identifié(e) de la L. 60bis du 15 juin 1824 — attestée par la L. 60.1 du même jour. On peut penser à Mlle Bringol, encore que celle-ci soit nommée dans la L. 60 sans relation directe avec la « petite lettre ».
Voir Corr.I p.134
LETTRES 1824 : 60.1D
[C] N... [CXXIV]
Beau-père de Lucie Caillaud. Demeurant à Nohant; malade du typhus en 1845.
Voir Corr.VI p.850 ("son beau-père"), pas dans l'index (??)
LETTRES 1845 : 3131*
[C] N... [CXXV]
Épouse Albert Martin, dit l'ouvrier Albert.
Voir Corr.IX p.267 n.1, Index à "Martin (Mme Albert)"
[C] N..., administrateur de théâtre
Destinataire de la lettre 12783, peu après le 15 août 1866. G.S. l'appelle « cher bon ami », elle lui demande des places d'orchestre pour Charles Buloz, dont il est le voisin. Elle ne le tutoie pas. Georges Lubin ne proposait pas de nom, il en écartait quelques uns.
Voir Corr.XX pp.76 et n.1, (870)
LETTRES 1866 : 12783*
[C] N..., allemand
G.S. répond le septembre 1867 à une lettre écrite en allemand qu'elle a dû faire traduire. Probalement résidant à Breslau (alors en Prusse), ce destinataire non identifié avait posé une question : G.S. lui écrit que la réponse se trouve dans Mr Sylvestre, et se propose de le lui envoyé s'il n'a pas été traduit en allemand. (De la parution en français de ce roman jusqu'au numéro 36 du 5 septembre 1867, on ne relève dans l'{ABD} aucune traduction allemande d'aucune œuvre de G.S.)
Voir Corr.XX p.509 et n.1
LETTRES 1867 : 13234
[C] N..., ami [I]
G.S. lui écrit en juin 1872, elle ne le tutoie pas. Georges Lubin proposait comme destinataire possible Dr Édouard Pissavy.
Voir Corr.XXVI p.158 et n.1
LETTRES 1834 : 864
[C] N..., ami [II]
G.S. lui écrit en mai 1845, elle ne le tutoie pas mais lui parle familièrement. C'est quelqu'un de La Châtre.
Voir Corr.VI pp.859 et n.1, 860-861, 933 (corr. non ident.)
LETTRES 1845 : 3137
[C] N..., ami [III]
G.S. lui écrit en juillet 1848, elle ne le tutoie pas mais lui parle familièrement.
Voir Corr.XXV pp.594 et n.3, 595 et n.1, 1114 (corr. non ident.)
LETTRES 1848 : S 446*
[C] N..., ami [IV]
G.S. lui écrit en novembre 1849, elle ne le tutoie pas mais lui parle familièrement. Ce pourrait être Pierre-Jules Hetzel.
Voir Corr.XXV pp.703 et n., 1114 (corr. non ident.)
LETTRES 1849 : S 538*
[C] N..., ami [V]
G.S. lui écrit le 16 octobre 1857, elle ne le tutoie pas mais lui parle familièrement. Il s'appelait peut-être Ferron, qu'on ne connaît pas dans l'entourage de G.S. (voir Corr.XIV p.485 n.1).
Voir Corr.XIV p.485 et n.1, (806)
LETTRES 1857 : 7623*
[C] N..., ami [VI]
G.S. lui écrit en 1844 (?), elle lui est familière depuis longtemps: « croyez à ma vieille et fidèle amitié ». Il n'est pas identifié.
Voir Corr.VI pp.757 et n.1, 933 (corr. non ident.)
LETTRES 1844 : 3065*
[C] N..., ami(e) [VII]
G.S. lui envoie, le 30 août 1859, une invitation au théâtre de Nohant, avec ses « compliments affectueux ».
Peut-être est-il – si c'est "il" – le même que N..., ami [VIII]?
Voir Lett.Retr. p.196
LETTRES 1859 : LR 162* (8369bis)
[C] N..., ami [VIII]
G.S. lui envoie, le 27 octobre 1860, une lettre par lequelle elle dir ne pouvoir lui envoyer une invitation au théâtre de Nohant. C'est un habitant de Nohant.
Peut-être est-il le même que N..., ami(e) [VII]?
Voir Corr.XVI p.158
LETTRES 1860 : 8865*
[C] N..., ami [IX]
Destinataire non identifié de la L. LR 207 du second semetre 1864. C'est un ami écrivain qui a envoyé à G.S. une nouvelle à propos de laquelle celle-ci donne son opinion.
Voir Lett.Retr. pp.229-230
LETTRES 1864 : LR 207* (11344bis)
[C] N..., ami [X]
Destinataire non identifié de la L. S 968 de 1866 (?). C'est un ami qui a félicité G.S. pour son succès; lequel succès n'est pas identifié.
Voir Corr.XXV p.1056 et n.2, pas dans l'index des correspondants (non identifiés)
LETTRES 1866 : S 968*
[C] N..., ami [XI]
Destinataire non identifié de la L. S 1131 de juin 1872. C'est un ami à qui G.S. s'adresse familièrement : « Mon cher enfant », néanmoins ne le tutoie pas. Par un raisonnement bien cohérent, Georges Lubin proposait le nom du Dr Édouard Pissavy.
Voir Corr.XXVI p.158 et n.1, index des correspondants: non identifiés
LETTRES 1872 : S 1131*
[C] N..., ami [XII]
Destinataire non identifié de la L. S 1013 non datable. C'est un ami que G.S. tutoie.
Voir Corr.XXV p.1091 et n.3, index des correspondants: non identifiés
LETTRES ???1 : S 1013*
[C] N..., ami [XIII]
Destinataire non identifié de la L. S 1015 non datable. C'est un ami que G.S. ne tutoie pas. Georges Lubin suggérait Henry Arrault.
Voir Corr.XXV p.1092 et n.2, index des correspondants: non identifiés
LETTRES ???1 : S 1015*
[C] N..., ami [XIV]
Destinataire non identifié de la L. S 1023 non datable. Georges Lubin suggérait quelques noms mais ne pouvait préciser.
Voir Corr.XXV p.1097 et n.1, index des correspondants: non identifiés
LETTRES ???1 : S 1023
[C] N..., amie [I]
Destinataire non identifiée de la L. 8949 du 30 janvier 1862. Probablement habitante de La Châtre.
Voir Corr.XVI pp.269, (885)
LETTRES 1861 : 8949D
[C] N..., amie [II]
Destinataire non identifiée de la L. 10439 du 23 septembre 1863.
Voir Corr.XVIII pp.71, (665)
LETTRES 1863 : 10439*
[C] N..., anglais
Destinataire non identifiée de la L. 17137 du 16 novembre 1874.
Voir Corr.XXIV pp.133, (687)
LETTRES 1874 : 17137D
[C] N..., architecte
Il s'est occupé, en 1830, de travaux à l'Hôtel de Narbonne, rue de la Harpe à Paris, qui appartenait à Aurore.
Voir Corr.I p.650 n.2 (l'hôtel)
LETTRES 1830 : 294*, 296*
[C] N..., auteur dramatique
Destinataire des lettres 12818 (1er septembre 1866), 12853 (13 octobre) et 12895 (16 novembre). Il semble être parisien, G.S. ne le connaît pas. Il avait écrit un drame portant le titre de L'Homme de neige, soit tiré du roman de G.S., soit seulement en portant le titre. Il désirait obtenir l'agrément de G.S., lui envoyer son manuscrit à lire, ou même, insistant, lui en laisser la paternité. G.S. déclina ses demandes assez froidement: « Titre et sujets doivent rester ma propriété exclusive » (Corr.XX p.108). Cet auteur ou adaptateur n'est pas identifié; il signait ses lettres des initiales F.B. ou F.D.
Voir Corr.XX pp.107 et n.1, 108, 146 et n.1, 147, 187 et n.1, (870)
LETTRES 1866 : 12818*, 12853*, 12895*
[C] N..., berrichon [I]
Voir Corr.IV pp.444-445
LETTRES 1838 : 1754*
[C] N..., berrichon [II]
Non identifié. C'est un bourgeois berrichon, adversaire du socialisme sans aucun doute.
Voir Corr.IX pp.293-295, 919 (notice)
LETTRES 1849 : 4318*
[C] N..., berrichon [III]
Non identifié, peut-être de Nohant. Au début de 1859, il demande à G.S. de faire une demarche auprès de Mariette Caillaud (??) en faveur de jeunes amoureux.
Voir Corr.XV p.302, 863 (corresp. non identifiés)
LETTRES 1859 : 8164*
[C] N..., berrichon [IV]
Non identifié. Le 7 octobre 1859, G.S. l'invite à une représentation à Nohant d'un « mélodrame tiré de Balzac ».
Voir Corr.XV p.523, 863 (corresp. non identifiés)
LETTRES 1859 : 8398*
[C] N..., berrichon [V]
Destinataire non identifié d'une lettre du 23 mai 1860 recommandant Catherine Soulas qui était battue par sa belle-fille.
Voir Corr.XV p.805, 863 (corresp. non identifiés)
LETTRES 1860 : 8697D
[C] N..., bonne
Non identifiée; en janvier 1845, elle est bonne de Solange Dudevant. Elle pourait être Françoise Meillant qui est qualifiée de "bonne" dans la L. S 280 (Corr.XXV p.419), mais on est alors en juillet 1843 et Françoise se remarie en septembre (ibid., n.1) et elle accouchera en juillet 1844 (Corr.VI p.590 et n.2). En janvier 1845 il est donc probable qu'elle allaite encore. On la voit mal suivre G.S. à Paris le 12 décembre 1844 (ibid., p.358); c'est néanmoins possible.
Voir Corr.VI p.766, pas dans l'Index
LETTRES 1845 : 3067*
[C] N..., caricaturiste
Dessinateur de journal satirique.
Voir Corr.XX pp.458 et n.2, (870)
LETTRES 1867 : 13178
[C] N..., citoyen de Chicago
Correspondant non identifié, destinataire de la L. 14975 dy 14 avril 1870.
Voir Corr.XXII pp.31, 798 (notice corr. non ident.)
LETTRES 1870 : 14975D
[C] N..., collectionneur
Voir Corr.VI pp.103-104, 932 (notice corr. non ident.)
LETTRES 1843 : 2618*
[C] N..., commissaire de police
Commissaire de police à Paris. Dans la L. 1793, G.S. demande à Buloz de venir avec « le commissaire de police » pour lui apporter un passeport. Il est très possible qu'il soit le destinataire de la L. 1794, si celle-ci est bien de la première quinzaine d'octobre, car il est de nouveau question de passeport dans cette lettre.
Voir Corr.IV pp.497-498, non repris p.900 à "correspondants non identifiés"
LETTRES 1838 : 1793*, 1794*
[C] N... : Une Contemporaine
Signature d'une personne non identifiée, co-auteur avec Félix Davin d'un article sur G.S. paru dans le Mercure de France du 15 juillet 1835.
Voir Corr.III p.3 (15 juillet), Index à "Une contemporaine"
[C] N..., copiste au Théâtre Français
Copiste Théâtre Français à la fin de 1839; il fit les copies de "Cosima / ou la Haine dans l'Amour".
Voir Corr.IV pp.819, 824, 827, pas dans l'Index
LETTRES 1839 : 1974*, 1978, 1980*
[C] N..., corsetière
Corsetière parisienne; destinataire de la L.6656 du 3 mai 1855.
Voir Corr.XIII pp.1493, (689)
LETTRES 1855 : 6656*
[C] un couple ami
À, titre d'hypothèse, Georges Lubin proposait le Dr Hippolyte Vergne et sa femme.
Voir Corr.XXV p.1096, index des correspondants non identifiés
LETTRES ???1 : S 1022*
[C] N..., critique ou proche des milieux littéraires
voir Lett.Retr. pp.25-26 n.1 (LR 5)
LETTRES 1833 : LR 5* (698bis)
[C] N..., critique [II]
Destinataire de la L.12059 du 16/10/1865. G.S. l'appelle son cher frère et le remrcie d'un article à sa louange.
voir Corr.XIX pp.467 et n.2, 468
LETTRES 1865 : 12059D
[C] N..., curé de Nohant
Voir Corr.I p.735 ♦ Corr.XXV p.170
LETTRES 1827 : 144*
1829 : S 79*
[C] N..., curé de ...
Corr.VI pp.3016-3017, 932 (corr. non ident.)
LETTRES 1844 : 3016
[C] « les dames de Dago »
Ainsi nommées par G.S. dans le carnet d'enregistrement à la date du 20 novembre 1868. Il faut supposer qu'elle avait reçu une lettre collectiv de plusieurs dames habitant cette île, alors russe (aujourd'hui estonienne), située à l'entré du golfe de Finlande.
Voir Corr.XXI pp.237 et n.2, (917) [♦ GDU.6 p.11 art. "Dago"]
LETTRES 1868 : 14007D
[C] N..., directeur de journal [I]
En 2015, la réapparition de la L. 2444 a permis d'identifier ce "directeur de journal": c'est Gabriel Falampin.
Voir Corr.V p.863
[C] N..., directeur de journal [II]
Voir Corr.XXVI pp.118-119 et n.1 et 2
LETTRES 1863 : S 1101*
[C] N..., directeur de journal [III]
Le 18 avril 1850, G.S. envoie une lettre à un directeur ou rédacteur en chef d'un journal non identifié, demandant de publier une déclaration, laquelle ne sera pas publiée parce que Gabriel Falampin avait agi avant elle.
Voir Corr.IX pp.521 et n.1, (919)
LETTRES 1850 : 4471*
[C] N..., directeur de journal [IV]
En mai 1869, G.S. rédige une lettre qui semble adressée à un ou plusieurs directeurs de journaux. Bien que « redress[ant] des inexactitudes involontaires », la lettre – L.14351 – n'invoque pas le droit de réponse. George Lubin se demandait si elle avait jamais été envoyée.
Voir Corr.XI pp.492 et n.2, 493, (917)
LETTRES 1869 : 14351*
[C] N..., directeur de théâtre à Lyon
Voir Corr.X pp.105, (856)
LETTRES 1851 : 4805*
[C] N..., directeur de théâtre
Directeur de théâtre en province. Il pensa monter "Les Vacances de Pandolphe" et pour cela demanda à G.S. en 1854 de faire des coupures et « réduire les 3 actes en deux actes ». G.S. refusa adroitement de la faire mais laissa à son correspondant la liberté de le faire lui-même. Il ne paraît pas que ce directeur mena son idée à réalisation.
Voir Corr.XII pp.363-364 et n.1, (743)
LETTRES 1854 : 6229*
[C] N..., écrivain [I]
Non identifié. Il envoya, à la fin de 1845, un livre (ou un manuscrit?) intitulé La Science des bonnes gens.
Voir Corr.VII pp.250-251, (797)
LETTRES 1846 : 3334*
[C] N..., écrivain [II]
Non identifié.
Voir Corr.VII pp.354, (797)
LETTRES 1846 : 3411
[C] N..., écrivain [III]
Destinataire de la L. 6727 du 2 juillet 1855 par laquelle G.S.remercie de manière élogieuse pour l'envoi d'un livre: « beau et utile travail [...] qui m'intéresse d'autant plus que j'avais tout à apprendre dans cette partie. ».
Voir Corr.XIII pp.231 et n.1, (689)
LETTRES 1855 : 6727D
[C] N..., écrivain [IV]
Destinataire de la L. 6930 du 12 décembre 1855. Habitant ou séjournant à Paris ou environs, il avait envoyé un « charmant volume bien remarquable et intéressant à tous égards », peut-être de poésie.
Georges Lubin le rapprochait de N..., poète [II], car les L. 6373 et 6930 proviennent de la même collection (voir Corr.XII p.452 n.1).
Voir Corr.XIII pp.452 et n.1, 453, (689)
LETTRES 1855 : 6930
[C] N..., écrivain [V]
Destinataire non identifié d'une lettre du 13 mars 1860; il avait envoyé à G.S. unn « nouveau livre ».
Voir Corr.XV p.733, 863 (corresp.non identifiés)
[C] N..., écrivain [VI]
Destinataire non identifié de la lettre 9438 du 10 mars 1862; il avait fait un travail sur l'Amérique centrale pour lequel G.S. le félicitait.
Voir Corr.XVI p.838, (885)
LETTRES 1862 : 9438
[C] N..., écrivain [VII]
Destinataire non identifié de la L. 9771 du 18 novembre 1862. Il était peut-être un Polonais de l'émigration. Il semble être de l'entourage de la princesse Gedroics, écrivaine polonaise. Il avait envoyé à G.S. le manuscrit d'une pièce de théâtre.
Voir Corr.XVII pp.196-197 et n.1, (761)
LETTRES 1862 : 9771*
[C] N..., écrivain [VIII]
Destinataire non identifié de la L. 13156 du 23 huin 1867. Il était l'auteur d'un ouvrage pour lequel on peut penser qu'il sollicitait une préface de G.S. Celle-ci déclina la demande car elle aurait dû pour cela étudier l'ouvrage, et elle n'en avait pas le temps.
Voir Corr.XX pp.443 et n.1, 444, (870)
LETTRES 1867 : 13156*
[C] N..., écrivain débutant
On rassemble ici les lettres adressées à des écrivains débutants non identifiés. Il ne s'agit donc pas d'un seul destinataire.
Voir Corr.V p.863 ♦ Corr.XXV pp.361 et n.1, 362
LETTRES 1835 : 1019*
1840 : 2027*, 2130*, S 228
1841 : 2362*
[C] N..., éditeur [I]
Éditeur qui, en avril 1868, demanda la collaboration de G.S. à une revue. G.S. déclina l'offre.
Voir Corr.XXVI p.133
LETTRES 1832 : 509*
1868 : S 1113*
[C] N..., fonctionnaire (?)
Personne à qui G.S. s'adresse pour faire viser un passeport en juillet 1835.
Voir Corr.III p.9
LETTRES 1835 : 957
[C] N..., gendarme
Cousin non identifié d'Hippolyte Chatiron; ce dernier avait demandé à Frédéric Chopin, à la fin de 1841, « s'il ne connaîtrait pas quelque personnage influent au ministère de la Guerre qui puisse accélérer une nomination de brigadier dans la gendarmerie » (Corr.V p.533 n.3).
Voir Corr.V p.533 (ton gendarme) et n.3, pas dans Index
LETTRES 1841 : 2371*
[C] N..., jardinier [I]
Jardinier à Nohant, non identifié; engagé en septembre 1867, il succédait à Jean Renaud; il quitta son service en 1869 (?); G.S. le considérait comme « une perle » (LR 299).
Voir Lett.Retr. pp.298 (LR 299), 334, 471 (Index à "Jardiniers de Nohant")
[C] N..., jardinier [II]
Jardinier à Nohant, non identifié. Il fut en service en 1869; « bon garçon très laborieux, mais il ne sait son état sous aucun rapport;» (LR 345); il quitta le service vers juin de la même année.
Voir Lett.Retr. pp.298 (LR 299), 334, 337, 342 (le nôtre), 471 (Index à "Jardiniers de Nohant")
[C] N..., jardinier [III]
Jardinier à Nohant, non identifié. Il fut en service à partir de juin (?) 1869 mais ne satisfit pas; licencié avant mars 1870.
Voir Lett.Retr. pp.339 n.2, 356 (allusion: nous avons eu de mauvais jardiniers), 471 (Index à "Jardiniers de Nohant")
[C] N..., journaliste [I]
Destinataire non identifié de la L. 13189, du 18 juillet 1867. C'est un journaliste, fondateur d'un journal dont on ne sait rien. Georges Lubin avançait le nom de deux publications qui commençaient à paraître en 1867: La Rue, dont Jules Vallès était rédacteur en chef, et La Situation à laquelle Vallès collaborait également. Avant la présente lettre, il en avait peut-être envoyée une autre, jamais reçue.
Peut-être est-il le même que celui qui suit.
Voir Corr.XX pp.465 et n.1, 466, (870)
LETTRES 1867 : 13189*
[C] N..., journaliste [II]
Destinataire non identifié de la L. 13698, du 19 juin 1868. C'est un journaliste avec lequel G.S. a déjà été en rapport. Elle lui demande « quelques paroles d'encouragement pour [le roman] de mon fils [...] nous aurons encore un motif de reconnaisance envers vous ».
Georges Lubin avançait le nom de Paul, comte de Saint-Victor, mais on peut aussi pensé au journaliste [I] ci-dessus, l'un n'excluant pas l'autre.
Voir Corr.XXI pp.26 et n.2, (917)
LETTRES 1868 : 13698*
[C] N..., juge-rapporteur
Voir Corr.IV p.900 (notice)
LETTRES 1837 : 1554*
[C] N..., litterateur
Destinataire non identifié de la L. 16150 du 12 juin 1872. Il avait envoyé un ouvrage – contes ou poèmes dramatiques? – à G.S. qui le remercie avec une flatteuse gentillesse.
Voir Corr.XXIII pp. (722 (correspondants non identifiés))
LETTRES 1872 : 16150*
[C] N..., maître de poste
Maître de poste à La Villeneuve (sur le route de Clermont à Aubusson) dont G.S. eut à se plaindre en 1839.
Voir Corr.IV p.682, pas dans Index
LETTRES 1839 : 1883
[C] N..., marchand de vin [I]
Marchand de vin. Il se peut que ce soit :N: Sourdis, mais ce n'est qu'une hypothèse difficilement vérifiable, car G.S. avait plusieurs fournisseurs.
Voir Corr.VIII pp.603 et n.1, 781 (corr. non ident.)
LETTRES 1848 : 4025*
1861 : 8948*, 8948*
[C] N..., marchand de vin [II]
Marchand de vin non identifié. Il n'est pas impossible que ce soit :N: Rafin.
Voir Corr.XVI pp.268 et n.1, 269, (885)
[C] N..., médecin [I]
Il succède à Charles Delavau comme médecin d'Aurore (début 1830).
Voir Corr.I pp.605, 609 ♦ Corr.II pp.24, 61, 851
LETTRES 1830 : 274*, 277*
1832 : 454*, 469
1835 : 923*
[C] N..., médecin [II]
Médecin destinataire de la L. 7966 (fin septembre 1858).
Voir Corr.VI pp.83 et n.2, 863, pas dans l'Index
LETTRES 1858 : 7966*
[C] N..., médecin [III]
Médecin destinataire de la L. S 1017, non datable. G.S. l'appelle « cher docteur ».
Voir Corr.XXV p.1093, Index des correspondants non identifiés
LETTRES ???1 : S 1017*
[C] N..., militaire
Destinataire de la L. 6819 du 4 septembre 1855. Il avait envoyé un ouvrage romanesque qu'il envisageait de faire éditer et pour lequel il demandait l'avis de G.S.
Voir Corr.XIII pp.336, (689)
LETTRES 1855 : 6819*
[C] N..., naturaliste
Jeune savant (sciences naturelles) qui, en juin 1862, est sur le point de partir pour un voyage lointain.
Corr.XXVI pp.113-114 et n.1
[C] N..., peintre
Peintre non identifié, destinataire de la L. 8937 du 21 janvier 1861. Georges Lubin suggérait qu'il pourrait être Adolphe Du Gravier.
Voir Corr.XVI pp.256 et n.1, 257, (885)
LETTRES 1861 : 8937*
[C] N..., poète [I]
Poète non identifié.
Voir Corr.VII pp.221 et n.1, 222-225, (797)
LETTRES 1845 : 3321
[C] N..., poète [II]
Poète non identifié. G.S. lui répond en août 1854 et parle de « progrès sérieux » qu'elle voit dans le « spécimen de poésie « qu'il lui a envoyé: ce progrès implique donc qu'elle avait déjà eu connaisance d'essais en poésie de cette personne.
Il n'est pas impossible qu'il se confonde avec M. ***, écrivain [IV] (voir Corr.XII p.452 n.1).
Voir Corr.XII pp.541, 544-545, (743, Georges Lubin y fait deux entrées, nous pensons que les L.6373 et 6378 ont ou peuvent avoir le même destinataire)
LETTRES 1854 : 6373, 6378
[C] N..., poète [III]
Poète non identifié. G.S. lui répond le 23 juillet 1855: « Je ne donne pas de conseils, ce n'est pas mon état ». Le poète insiste et elle lui écrit encore le 8 octobre.
Voir Corr.XIII pp.262 et n.1, 263, 395 et n.3, 396, (689)
LETTRES 1855 : 6754*, 6873*
[C] N..., poète [IV]
Poète non identifié. G.S. lui répond le 14 mai 1858: « je vous remercie des jolis vers que vous m'avez anvoyés ». Elle semblait le connaître ou avoir déjà reçu des envois de lui.
Voir Corr.XIV pp.725, (806)
LETTRES 1858 : 7832*
[C] N..., poète [V]
Poète non identifié. Il avait envoyé de ses œuvres à G.S.; elle le remercie et l'encourage par la L. 13225, le 23 août 1867.
Voir Corr.XX pp.799, (870)
LETTRES 1867 : 13225
[C] N... [I], portier
Portier de la maison du quai Malaquais à Paris, appartenant à Antoine-Louis-Marie Hennequin, où George Sand habita d'octobre 1832 à janvier 1836 (voir Corr.II pp.939-940).
Voir Corr.II pp.452, 534, 555, 663, 787, 821 ♦ Corr.III pp.9, 91, 212, 345
LETTRES 1833 : 725*
1834 : 757*, 765*, 802*
1835 : 878, 903*, 957, 997*
1836 : 1064*, 1148*
[C] N... [II], portier
Portier ou concierge de la maison au 5, rue Gay-Lussac à Paris (Ve), appartenant aux frères Lavenant. G.S. loue dans cette maison un appartement, à partir de mai 1868, qui sera sa dernière résidence parisenne.
Voir Corr.XXI pp.904-905 (au sujet de l'appartement) ♦ Lett.Retr. p.334
[C] N... [III], portier
Il a un fils appelé Fouyou par G.S. dans une lettre de 1844.
Portier ou concierge de la maison au 5, square d'Orléans à Paris. G.S. loue dans cette maison un appartement, à partir de juillet 1842 à juillet 1847.
Voir Corr.V pp.851-853 (au sujet de l'appartement) ♦ Corr.VI pp.917-918 (au sujet de l'appartement)
LETTRES 1842 : 2516*, 2545*
1843 : 2647*, 2659*, 2695, 2782*
1844 : 2929*, 2932*, 3043
[C] N... [IV], portier
Portier ou concierge de la maison au 9, square d'Orléans à Paris. Chopin loue dans cette maison un appartement.
Voir Corr.V pp.851-853 (au sujet de l'appartement) ♦ Corr.VI pp.917-918 (au sujet de l'appartement)
LETTRES 1843 : 2680*, 2695
[C] N..., postillon
Mentionné dans une lettre de mai 1876.
Voir Corr.XXVI p.180 et n.3
[C] N..., rédacteur [I]
« [U]n homme de 40 ans, né dans le peuple, ex-militaire, ex-prêtre de l'église française de l'abbé Chatel, espèce de communiste [etc]. » En décembre 1843, G.S. songea à lui pour le poste de rédacteur en chef de « L'Éclaireur [de l'Indre] », alors en gestation.
Voir Corr.VI p.334, pas dans l'Index
LETTRES 1843 : 2781*
[C] N..., rédacteur [II]
Destinataire d'une lettre du 1er novembre 1859 par laquelle G.S. le sollicite en faveur d'une publication de Maurice éditée par Ernest Bouju. Il s'agirait probablement d'un rédacteur du Le Figaro, journal non politique [1826].
Voir Corr.XV p.530, 863 (corresp. non identifiés)
LETTRES 1859 : 8430
1860 : 8617*
[C] N..., rédacteur en chef
Destinataire de la L. 13597, du 29 avril 1868, par laquelle G.S. remercie pour une offre de publication dans un journal non identifié, mais se dit empêchée de « rien publier hors de la revue des deux mondes. Cette exclusive n'était pas absolue, mais probablement faut-il comprendre que l'offre portait sur une œuvre d'imagination.
Voir Corr.XX p.796, 870 (corresp. non identifiés)
LETTRES 1868 : 13597*
[C] N..., solliciteur
Voir Corr.V p.199
LETTRES 1840 : 2157
[C] N..., traducteur [I]
Destinataire de la L. LR 138 du 16 juin 1855. Il n'est pas identifié.
Voir Lett.Retr. pp.171-172, (455)
LETTRES 1856 : LR 138* (7171bis)
[C] N..., traducteur [II]
Destinataire de la L. 8813 du 8 septembre 1860. Il avait, en 1860, traduit un roman de G.S., probablement en allemand. Il n'est pas identifié.
Voir Corr.XVI pp.94 et n.2, 95, (885)
LETTRES 1860 : 8813*
[C] N..., vétérinaire
Destinataire de la L. 5582 du 31 août 1852. Il était vétérinaire à Aigurande.
Voir Corr.XI pp.329 et n.1, (773)
LETTRES 1852 : 5582D
[C] Adèle ***
Servante à Paris (1834).
Voir Corr.II pp.663 et n.1, 697, Index à "Adèle ***"
LETTRES 1834 : 802*, 823*
[C] Mme Adélaïde
Non identifiée; peut-être une des sœurs du couvent des Anglaises à Paris.
Voir Corr.I p.23 et n.2, pas dans l'Index
LETTRES 1818 : 7*
[C] Adolphe *** [I]
Perruquier à Paris. Non identifié.
Voir Corr.I p.153, Index à "Adolphe ***, perruquier"
LETTRES 1824 : 68*
[c] Adolphe *** [II]
Acteur.
Voir Corr.I p.345 n.1, Index à "Adolphe, acteur"
[C] Adrien ***
Ami ou connaissance de Mme Gondoüin Saint-Agnan.
Voir Corr.I p.663 et n.3, pp.681-682, Index à "Adrien ***"
LETTRES 1830 : 302*, 310*
[C] Agathe *** [I]
Cuisinière de Rozanne Bourgoing (1836); voir la L.1220 in Corr.III pp.485-486.
Voir Corr.III p.486, Index à "Agathe N***" ♦ Corr.IV p.355 (si c'est bien la même), pas dans l'Index
LETTRES 1836 : 1220*
1839 : 1822*
[C] Agathe *** [II]
Femme de chambre à Nohant, entrée en service le 10 novembre 1856.
Voir Corr.XIV p.68 n.1
[c] Aglaé ***
Non identifiée. Elle est mentionnée dans une lettre de Manceau, de mai 1850 : « Aglaé est donc mariée ? ».
Voir Corr.IX p.574 n.1
[C] Alexandre ***
Cuisinier de G.S. à Paris; renvoyé le 10/12/1839.
Voir Corr.IV p.814, Index à "Alexandre N***" ♦ Lett.Retr. pp.41 et n.1, 455, Index à "Alexandre"
LETTRES 1839 : S 204*, 1969*, LR 18* (1974bis)
[C] Alexandrine ***
Amie de Marguerite Thuillier.
voir Lett.Retr. pp.317 (ces dames), 318 n.2, 455, Index ("Alexandrine")
[C] Amélie ***
En 1838, femme de chambre de G.S., congédiée en février 1839 à Marseille, au retour du séjour à Majorque. Elle se confond peut-être avec Rosalie *** (voir Corr.IV p.533 n.1).
Voir Corr.IV pp.509 (une femme de chambre), 533 (id.) et n.1, 580, 584 (femme de chambre), Index à "Amélie N***"
LETTRES 1838 : 1817*
1839 : 1832*
[C] Juliette-Anna ***
Couturière à Paris, rue Coquenard 7 (en 1845). G.S. la nomme « Juliette c'est-à-dire Anna [...] » (L.3230 in Corr.VII pp.84-85.
Voir Corr.VII pp.84-85, index à "Anna N***" et à "Juliette N***" ♦ Corr.VIII pp.300 et n.1 (la corsetière), 306, index à "Juliette N***"
[C] Antonio ou Antonino ***
Perruquier qui accompagna Musset encore malade, lors de son retour de Venise à Paris (mars 1834).
Voir Corr.II pp.549 n.2, 552; 554 (un domestique), 560, 561, 568, 580 (un bon domestique), 598, 667 et n.1, Index à "Antonio [...]"
LETTRES 1834 : 763*, 764*, 767*, 768*, 771*, 775*
[C] Artémise ***
Mentionnée dans une lettre de G.S. à Pierre Bocage ; elle serait la cuisinière de celui-ci.
Voir Corr.X p.114 et n.1
[C] Augustin ***
Ami ou connaissance de Pierre-Jules Hetzel, peut-être même parent (voir Corr.X p.769 n.1). Il paraît bien connaître G.S.
Voir Corr.X p.769 et n.1, 770, 801-802, (856), Index à "Augustin N***"
LETTRES 1852 : 5296D, 5297D, 5327D
[C] Augustine ***
Amie ou connaissance de Mme Gondoüin Saint-Agnan.
Voir Corr.I p.682, Index à "Augustine ***"
LETTRES 1830 : 310*
[h] Babet ***
Bonne de Mme Maurice Dupin.
Voir {Hist.Vie} t.I p.530 n.1 — t.II Index à "Babet"
[C] Baptiste ***
Domestique de Mme Aurore Dupin de Francueil.
Voir Corr.I p.16, Index à "Baptiste ***"
LETTRES 1818 : 4*
[C] Catherine *** [I]
Servante de l'hôtel de Florence à Paris. Elle semble avoir, en 1823, eu une liaison avec André [I] Caillaud. (À ne pas confondre avec Catherine *** [II].)
Voir Corr.I pp.109 et n.1, 113, Index à "Catherine ***"
LETTRES 1823 : 47*, 48*
[C] Catherine *** [II]
Habitante de Nohant, nécessiteuse ou servante? (1825).
Voir Corr.I p.249, Index à"Catherine ***" (confond cette Catherine avec Catherine *** [I], il s'agit pourtant de deux personnes différentes)
LETTRES 1825 : 100*
[C] Carlos ***
Ami d'Aurélien de Sèze. Très malade en 1826. Il travaille dans un ministère (1830).
Voir Corr.I p.670 et n.1, Index à "Carlos ***"
LETTRES 1830 : 305*
[H] Cecila ***
Bonne espagnole.
Voir {Hist.Vie} t.I pp.585, 636, Index à "Cecilia"
[C] Claire ***
Habitante de Nohant. Femme de chambre d'Émilie Devilleneuve (Mme Hippolyte Chatiron) (1831).
Voir Corr.I pp.713 n.1, 980 et n.1, Index à "Claire ***"
LETTRES 1831 : 436*
[C] Constance ***
Servante des Luguet (1858).
Voir Corr.XXV p.964 et n.4, pas dans l'Index
[C] Denis ***
Domestique engagé à Nohant, à l'essai, par G.S. en avril 1838 (voir L.1730bis in Corr.IV p.401).
Voir Corr.IV p.401 et n.1, Index à Denis N***
LETTRES 1838 : 1730bis
Élisa ***
voir Élisa Barberousse.
[C] Emma ***
En 1841, pensionnaire chez Mme Héreau.
Voir Corr.V p.276, Index à Emma N***
LETTRES 1841 : 2208*
[C] Ernest ***
A Paris en janvier 1831; il avait dû antérieurement se prendre d'amitié pour Maurice Dudevant car il l'appelle affectueusment « son petit chameau » (L. 346).
Voir Corr.I p.788, Index à "Ernest ***"
LETTRES 1831 : 346*
Eugénie N***
Il doit s'agir d'une distraction de Georges Lubin lors de l'indexation de Corr.VII : cette Eugénie est assurément Eugénie Ducarteron, l'épouse de Charles Duvernet.
[C] Fanchette ***
Domestique des Dudevant à Paris. Elle ne doit pas être confondue avec "Fanchon", ni avec celle qui suit.
Voir Corr.I p.151, Index à "Fanchette ***"
LETTRES 1824 : 68*
[c] Fanchette *** [II]
C'est une malheureuse idiote de l'hospice de Châteauroux, à laquelle G.S. s'intéressa avec générosité.
Voir Corr.VI pp.I, 4 (31 juillet), 248 n.1, 264, 269 n.2, 270, 271, 279 n.1, 281, 282 et n.2, 283, 290, 297 (une idiote), 313, 314, 337 (l'idiote), 385, 454, 455, 493, 502, 567 et n.1, 667, 929 (notice "Boursault") ♦ Corr.VII p.794 (in notice "Chauvet"), index à "Fanchette" Corr.XXV p.448 n.1, Index à "Fanchette X..." ♦ Lett.Retr. pp.61 n.2, 77 n.1, 467 (Index)
LETTRES 1843 : 2732*, 2736*, 2748*, 2752*, 2768, 2769*, 2781*
1844 : 2811*, 2841*, 2872*, 2878*, 2934*, 3000*, S 303D
[C] Félicité ***
Domestique. En août 1840 à Cambrai, au service de G.S.
Voir Corr.V p.100 et n.1, Index à "Felicité N***"
LETTRES 1840 : 2092*
[C] Frdinand ***
Domestique à Nohant (août 1852).
Voir Corr.XIV p.424
[C] Fouyou ***
Fils du portier de la maison du square d'Orléans à Paris où G.S. louait un appartement (1844).
Voir Corr.VI p.563
LETTRES 1844 : 2932*
[C] Francesco ***
Gondolier fripon de l'hôtel Danieli à Venise (selon une note de Paul de Musset).
Voir Corr.II pp.514 et n.1, 535 et n.3, Index à"Francesco ***"
LETTRES 1834 : 750, 757*, 760*
[C] Francisque ***
Non identifié. Peut-être un domestique des Rollinat (1838)?
Voir Corr.IV p.343 et n.3, Index à "Francisque N***"
[C] François ***
Aubergiste à l'hôtel Brazier à La Châtre.
Voir Corr.IV p.422, Index à "François N***"
LETTRES 1838 : 1743
[H] Frédéric ***
Domestique de Maurice Dupin.
Voir {Hist.Vie} t.I p.388 – t.II Index à "Frédéric"
[C] Gaspard *** dit "ça suffit"
Domestique (?) des Gondoüin Saint-Agnan. Dans la L. 305, Aurore le nomme « Monsieur ça suffit ».
Voir Corr.I pp.669 et n.1, 670, 682, Index à "Gaspard ***"
LETTRES 1830 : 305*, 310*
[C] Georgette ***
Voir Corr.I p.451, Index à "Georgette ***"
[C] Guillaume ***
Domestique des Roëttiers du Plessis, au Plessis.
Voir Corr.I p.136 et n.1, Index à "Guillaume ***"
LETTRES 1824 : 61*
[C] Gustave ***
Non identifié. Dans la L.2135, il est dit de lui: « notre petit commis ».
Voir Corr.V p.176 et n.2, Index à "Gustave N***"
LETTRES 1840 : 2135*, 2141*
[C] Henri ***
Habitant de Nohant. À la fin de 1831 sa femme devint la nourrice du fils d'Eugénie Grouteau (voir la L.438).
Voir Corr.I p.985, Index à "Henri ***" ♦ Corr.VI pp.275 (le père Henry), 851 et n.3, Index à "Henri (le père)"
LETTRES 1831 : 438*
1843 : 2740*
[c] Henriette *** [I]
Auteur d'un article sur Legouvé et sur G.S. paru le 9 avril 1848 dans « La Voix des Femmes ».
Voir Corr.VIII p.391 n.1, Index à "Henriette N***"
[C] Henriette *** [II]
Compagne d'Alcide Lorentz.
Voir Lett.Retr. pp.325 n.2, 470, Index à "Henriette"
[C] Herminie ***
Habitante de Bourges? Elle eût une liaison avec Michel de Bourges (1837).
Voir Corr.III pp.731 n.5, 732, Index à "Herminie N***"
LETTRES 1837 : 1406
[C] Irma ***
Actrice non identifiée. Elle vint, durant l'automne de 1859, jouer au théâtre de Nohant.
Voir Corr.XV pp.508 n.1, 520 et n.2, 554 n.1, 707 et n.2, Index à "Irma X..." ♦ Lett.Retr. pp.197 (La marquise de Las Tocadas), 198 n.3, 470, Index à "Irma"
[C] Jacquelaine ***
Non identifiée: « la petite Jacquelaine » (L.2008 in Corr.IV p.867).
Voir Corr.IV p.867 et n.2, Index à "Jacquelaine (la petite)"
[C] Jean *** [I]
Conducteur de la patache de Châteauroux à La Châtre (1829).
Voir Corr.I pp.553, 576 et n.1, Index à "Jean ***"
LETTRES 1829 : 233*, 252*, 264*
[C] Jean *** [II]
Personne non identifiée de l'entourage de Charlotte Marliani.
Voir Corr.V p.345 et n.1, Index à "Jean (le père)"
[C] Jean *** [III]
Domestique polonais de Chopin (1843).
Voir Corr.VI pp.102, 133, 236, 253, 275, 569 (ce pauvre diable), 588, 595, 606, 716, 869 ("le Polonais") et n.3, 898 et n.1, Index à "Jean N***" ♦ Corr.VII p.102 et n.1, Index à "Jean N***"
LETTRES 1843 : 2617*, 2645, 2722*, 2723*, 2740*, 2762*
1844 : 2932*, 2948*, 2953*, 2961
1845 : 3145*, 3167*, 3168*, 3176*
[C] Jeanne *** [I]
Femme de chambre à Nohant, originaire de Castres, engagée par l'intermédiaire de Alexandre Bazille. Entrée en service vers février 1869, elle partira le 20 mars.
Voir Corr.XXI pp.141 (bonne), 142, 143, 166, 328 et n.1, 329, 348 et n.2, 387, 650 et n., Index à "Jeanne X..."
[C] Jeannette *** [I]
Cuisinière à Nohant (1828).
Voir Corr.I p.465, Index à "Jeannette ***"
LETTRES 1828 : 201*, 221*, 222*
[C] Jeannette *** [II]
Habitant à La Châtre (1831). Domestique de Laure Decerfz?
Voir Corr.XXV p.229, pas dans l'Index
LETTRES 1831 : S 98*
[C] Jeannette *** [III]
Nourrice de Louise Viardot.
Voir Corr.VI pp.101-102 (la nourrice), 133 (id.), 164 (id.), 165 et n.1, 180 (la nourrice), 181 (id.), 187 (id.), 231 et n.1, 235, 236, 241 (la bonne), Index à "Jeannette N***" ♦ Corr.XXV p.420 et n.1, Index à "Jeannette X..."
LETTRES 1842 : 2473, 2508, 2512*
1843 : 2617*, 2644*, 2645, 2667*, 2668*, 2673*, 2674*, 2679*, S 281* (2706 et 2710), 2706 [voir S 281], 2707*, 2709, 2714
[C] Jeannot ***
Personne proche du père Dudevant. Non identifié.
Voir Corr.I p.152 et n.1, Index à "Jeannot ***"
LETTRES 1824 : 68*
Jeanny ***
voir Jeany ***.
[C] Jeany ou Jeanny ou Jenny ***
Jeune Domestique de G.S. (ou de Alexis Pouradier-Duteil?) (1837).
À titre d'hypothèse d'identification partielle: En avril 1837 G.S. envoyait à Paris un voiturier pour déménager un piano (voir L.1421 et L.1427 in Corr.III). Ce voiturier qui semble bien être Jean Morneau pourrait être Jeany, lequel est mentionné dans la L.1428 datée "vers le 12 avril" (c'est le 13 que devait venir le voiturier). Allons un peu plus loin, Jeany ne serait-il pas Jean *** [I], le conducteur de la patache de Châteauroux à La Châtre (1829)?
Voir Corr.III p.780 et n.2, Index à "Jeany" ♦ Corr.IV pp.20 et n.2 (Jeanny), 120, 166, Index a "Jeanny" ♦ Corr.VI p.557 et n.4, Index à "Jeanny"
LETTRES 1837 : 1428*, 1465*, 1524*, 1569*
Jenny ***
voir Jeany ***.
[C] Joséphine ***
Amie non identifiée de Solange Dudevant.
Voir Corr.VII p.9 et n.3, Index à "Joséphine N***"
[C] Julie ***
Sous-maîtresse à la pension Bascans à Paris. Amie de Solange Dudevant. Non identifiée.
Voir Corr.VI p.765 et n.2 (l'identification à Ondine Valmore est incorrecte et corrigée par Georges Lubin dans Corr.VII p.466 n.1), Index à "Julie N***" ♦ Corr.VII p., index à "Julie N***"
LETTRES 1845 : 3067*
[C] Juliette *** [I]
Servante à Nohant.
Voir Corr.I p.471, Index à "Juliette"
LETTRES 1828 : 205*
Juliette *** [II]
voir Anna ***.
[c] Laurent ***
Georges Lubin n'identifie qu'un seul Laurent, qui est coiffeur (voir L.326 in Corr.I p.728). Mais ailleurs il est dit pompier (L.199 in Corr.I p.460) et ailleurs encore il semble être palefrenier (L.231). Distinguons le coiffeur (voir :N: Laurent [I]) de l'autre (ou des autres?). Le pompier pourrait bien sûr être aussi coiffeur ou palefrenier.
Voir Corr.I p.728 n.4, Index à "Laurent"
LETTRES 1828 : 199*
1829 : 231*
[C] Lina ***
Personne non identifiée. Dans la L.1534, G.S demande à Sophie Cramer de « paye[r] à Lina ses intérêts ».
Voir Corr.IV p.119 et n.1, Index à "Lina N***"
LETTRES 1837 : 1534*
[H] Liset ***
Petit paysan de Nohant.
Voir {Hist.Vie} t.I pp.762-764, 814, 818, 820-822, 1016 – t.II Index à "Liset"
[C] Lisette ***
Bergère de Nohant ou environs (1842).
Voir Corr.VI p.125 n.1, Index à "Lisette N***"
[C] Louise ***
Non identifiée.
Voir Corr.IV p.555, Index à "Louis N***"
LETTRES 1839 : 1822*
[C] Lucien ***
Mal identifié. Domestique que les Duvernet avaient proposé à G.S durant l'été 1856, que G.S. se propose de prendre vers novembre mais qui ne semble pas avoir été engangé.
Voir Corr.XIV p.94 et n.5
[C] Madeleine ***
Bonne éphémère de G.S. à Paris au début de 1866.
Voir Corr.XIX p.759 et n.2 — Lett.Retr. pp.253 (ma bonne), 254 n.1, 474 (Index à "Madeleine")
[C] Marie ***
Habitante de Bourges?. Amie de Michel de Bourges (1837).
Voir Corr.III p.733 n.2, Index à "Marie N***" ♦ Corr.IV p.533, Index ("Marie N***": Georges Lubin ne la distinguait pas de la suivante)
LETTRES 1837 : S 163, 1406
[C] Marie ***
Domestique (femme de chambre) des Marliani.
Voir Corr.IV p.533, Index à "Marie N***" (Georges Lubin ne la distinguait pas de la précédente) ♦ Corr.VI pp.253, 569 et n.1 ♦ Corr.VIII pp.163, 206, Index à "Marie N***"
LETTRES 1838 : 1817*
1844 : 2936*
[C] Marie ***
Domestique de Nohant.
Voir Lett.Retr. pp.154, 474 (Index à "Marie")
[H] Marie-Anne ***
Servante au couvent des Anglaises à Paris.
Voir {Hist.Vie} t.I pp.893, 928
[H] Marie-Josèphe ***
Servante au couvent des Anglaises à Paris.
Voir {Hist.Vie} t.I pp.893, 928, 944, 946, 1005, 1015 – t.II p.134
[C] Marie-Thérèse ***
Habitante de Nohant (1837)?
Voir Corr.IV p.31, Index à "Marie-Thérèse N***"
LETTRES 1837 : S 1469*
[C] Mariotte ***
Voir Corr.I pp.435-436, Index à "Mariotte ***"
LETTRES 1828 : 178[D]
[c] Mariette ***
D'après Félix Duquesnel, cette bonne de G.S. accompagnait cette dernière à Paris au début de mai 1849. Mais Georges Lubin dénonçait comme faux la L. 4200 et le commentaire qu'en avait fait Duquesnel.
(Le prénom Mariette aurait pu désigner Marie [I] Caillaud.)
Voir Corr.IX p.119 n.1 (de la p.118), Index à "Mariette"
[H] Martin ***
Valet (?).
Voir {Hist.Vie} t.I p.83
[C] Michel ***
Tailleur à Nohant ou environs (1831).
Voir Corr.I p.791, Index à "Michel"
LETTRES 1831 : 349*
[C] Myrtile ***
Servante de Marie de Rozières (1842, 1844).
Voir Corr.V pp.670 et n.1, 769. ♦ Corr.VI pp.349, 564 ♦ Corr.VII pp.380 et n., 406, 425, 426 ♦ Corr.VIII p.71 et n., Index à "Myrtile N***"
LETTRES 1842 : 2454*
1843 : 2793* (recassée)
1844 : 2932*
[C] Nancy ***
Amie de Solange Dudevant.
Voir Corr.VII p.9 et n.3
[C] Nanette *** (:N:, la mère ~ [ou Nannette])
« Il me semble que j'ai l'esprit moins lourd quand j'ai mangé la fromentée de la mère Nannette que lorsque j'ai pris du café à Paris » (L. 2528 à Charles Duvernet, 12/11/1842)
Voir Corr.V p.801, Index "Nanette (la mère)")
LETTRES 1842 : 2528*
[C] Olympe ***
Habitante de Nohant ou environs, non identifiée. En décembre 1850, G.S. raconte à son fils que :N: Montelier fils « soupire pour le gros nez d'Olympe. Olympe serre les fesses et se manière » (Corr.X p.845).
Voir Corr.X p.845 et n.2, Index à "Olympe N***"
[C] Oscar ***
Habitant de La Châtre non identifié: « un certain estropié de notre ville qui s'appelle Oscar » (L. 1175 in Corr.III p.387).
Voir Corr.III p.387 et n.1, Index à "Oscar N***"
LETTRES 1836 : 1176*
[C] Paul ***
Chasseur; il était des connaissances d'Hippolyte Chatiron.
Voir Corr.IV p.885 et n.1, Index à "Paul N***"
LETTRES 1840 : 2023*
[C] Pepita ***
« bonne d'enfant [à Nohant] qui a été élevée à Madrid, et dont les parents sont anglais » (L. S 84 in Corr.XXV p.191). Elle a été engagée vers le milieu de 1829 et sera mise à la porte par Aurore le 1/2/1830 (voir L.272 in Corr.I p.598). Elle avait eu des bontés pour Casimir (dès 1828 selon le témoignage de Boucoiran) et pour Châtiron, lesquelles seront invoquées lors du procès en séparation des Dudevant.
Voir Corr.I pp.577, 587, 593, 598 n.1, Index à "Pepita ***" ♦ Corr.III pp.139 et n.1, 174, 236, 241 n.1, Index à "Pepita" ♦ Corr.XXV p.191 (une bonne d'enfant) et n.1, Index à "Pepita X..."
LETTRES 1829 : S 84* [255], 264*, 268*
1830 : 272*
1835 : 996, 1024*, 1045*
1836 : 1071*
[C] Philippe ***
Non identifié. Il est mentionné dans une lettre de G.S. à sa fille, du 23 juin 1851. Le contexte laisse supposer qu'il était voiturier comme Édouard Davenas.
Voir Corr.X p.333 et n.2, Index à "Philippe N***"
[C] Pierre *** [I]
Domestique des Duvernet.
Voir Corr.V p.465, Index à "Pierre N***" ♦ Corr.VIII p.740 et n.2, Index à "Pierre N***"
LETTRES 1841 : 2324bis*
[C] Pierre *** [II]
Homme de confiance du comte d'Aure au manège (à Paris?).
Voir Corr.IX pp.130, 165, Index à "Pierre N***" ♦ Corr.XXV p.1028 et n.3, Index à "Pierre X..."
[C] Pierre *** [III]
Domestique de Charlotte Marliani (1843).
Voir Corr.VI pp.151, 569 et n.1, Index à ("Pierre")
LETTRES 1843 : 2659*
1844 : 2936*
[C] Pierre *** [IV]
Domestique de Frédéric Chopin.
Voir Corr.VII pp.315 et n.3, 341, 420, 424-425 et n., 426, 429 et n., 563, index à "Pierre N***"
[C] Rosalie ***
Femme de charge ou bonne à Nohant, dont le nom ne nous est pas connu. Elle fera en 1838-1839 le voyage de Majorque. G.S. dit d'elle: « femme intelligente, active, qui aime à être employée aux grandes choses » (L. 1307 in Corr.III p.599). Elle a un fils. Elle se confond peut-être avec Amélie *** (voir Corr.IV p.533 n.1).
Voir Corr.III pp.544 et n.2, 599, 600, 604, 636, Index à "Rosalie ***" ♦ Corr.IV femme de charge: pp.348 n.3, 400 et n.3, 401, 921 (notice) — femme de chambre: p.533 n.1 — Index (distingue deux Rosalie N***) ♦ Corr.XXV p.286 et n.5, Index à "Rosalie X..."
LETTRES 1836 : 1265*, S 150* (1287), 1307, 1308, 1310*
1837 : 1330*
1838 : 1688*, 1730bis
[C] Rose ***
Domestique à Nohant. Aurore enfant eut à souffrir de ses brutalités. On ne doit pas la confondre avec Rose Michel.
Voir Corr.I p.20 et n.1, Index à "Rose ***" ♦ Corr.III p.29 n.1, Index à "Rose ***"
[C] Rosette ***
Domestique des Roëttiers du Plessis à Melun, ou des Dudevant à Nohant. Dans le second cas, elle pourrait être Rose Laroche, ce que semble confirmer le "Rosette" de la L.100 (Corr.I p.249).
Voir Corr.I pp.142, 249, Index à "Rosette ***"
LETTRES 1824 : 64*
1825 : 100*
[C] Sévère ***
Domestique des Duteil (?).
Voir Corr.IV p.447, Index à "Sévère N***"
LETTRES 1838 : 1756*
[C] Suzanne ***
Domestique de G.S. en 1843 (cuisinière). Elle était belge.
Voir Corr.VI pp.102 (ma cuisinière), 133, 869 n.3, 911 (ma servante), 912 et n.3 ♦ Corr.VII pp.8, 9, 10, 315 et n.3, 341, index à "Suzanne N***"
LETTRES 1843 : 2617*, 2645
1845 : 3182*
[H] Teresa ***
Servante madrilène.
Voir {Hist.Vie} t.I pp.570, 571
[C] Valérie ***
Voir Corr.I p.354, Index "Valérie ***"
[H] Victor ***
Ami de Mme Aurore Dupin de Francueil.
Voir {Hist.Vie} t.I p.90 – t.II Index à "Victor"
[C] Victorine ***
Domestique du baron Dudevant à Guillery.
Voir Corr.I pp.332 et n.1, 635, Index à "Victorine"
LETTRES 1826 : 120*
1830 : 288*
[C] Vincent *** (†Nohant (?), 6/1818)
Pas d'information. Il était peut-être parent de Pierre et Anne Moreau.
Voir Corr.I pp.18-19, Index à "Vincent ***"
LETTRES 1818 : 5*
[C] Zoé ***
À Paris en mai 1830. Elle était peut-être la bonne de Mme Armand Maréchal [Lucie Delaborde], la tante d'Aurore.
Voir Corr.I p.638 et n.3, Index à "Zoé ***"
LETTRES 1830 : 289*

Retour à la page principale Conventions & Abréviations
Écrire à Henri.Sch@skynet.be